CONCOURS CR-2024-SPE-2

Chargé-e de recherche en écotoxicologie des abeilles

84914 AVIGNON

Retour à la liste des postes de la campagne

Présentation d'INRAE

L’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (INRAE) est un établissement public de recherche placé sous la double tutelle du ministère en charge de l’agriculture et du ministère en charge de la recherche. 

C'est un acteur majeur de la recherche et de l’innovation créé le 1er janvier 2020. Institut de recherche finalisé issu de la fusion entre l’Inra et Irstea, INRAE rassemble une communauté de 12 000 personnes, avec 268 unités de recherche, de service et expérimentales, implantées dans 18 centres sur toute la France. 

L’institut se positionne parmi les tout premiers leaders mondiaux en sciences agricoles et alimentaires, en sciences du végétal et de l’animal, et se classe 11ème mondial en écologie-environnement. Face à l’augmentation de la population, au changement climatique, à la raréfaction des ressources et au déclin de la biodiversité, INRAE construit des solutions pour des agricultures multi-performantes, une alimentation de qualité et une gestion durable des ressources et des écosystèmes.

Environnement de travail, missions et activités

L’unité de recherche Abeilles et Environnement se compose de 24 agents permanents (13 chercheurs et ingénieurs et 11 techniciens et assistants ingénieurs), et accueille régulièrement étudiants stagiaires, doctorants et jeunes chercheurs post-doctorants. Elle a pour objectif de faire progresser les connaissances et de promouvoir la recherche de solutions innovantes pour la protection des abeilles domestiques et la conservation des abeilles sauvages dans le contexte de transition agroécologique. Ce programme de recherche repose sur des compe?tences pluridisciplinaires en e?cologie, toxicologie, physiologie et biologie du comportement, a? des e?chelles d’e?tude allant du ge?ne au paysage.

Pour mener à bien cet objectif, l’unité doit renforcer ses compétences dans le domaine de l’écotoxicologie, afin de tendre vers une évaluation du risque plus holistique et pertinente d’un point de vue écologique. Ceci implique d’étendre les études à une gamme plus large d’espèces modèles, de mieux appréhender l’exposome chez ces dernières et de favoriser des critères d’évaluation avec une meilleure pertinence écologique.
Vous développerez des recherches fondamentales en écotoxicologie, visant ainsi à répondre à trois enjeux émergeants :

1. Étendre le panel des espèces modèles au-delà de la seule abeille domestique. Les abeilles sauvages, du fait de leurs spécificités écologiques et comportementales, ne sont pas soumises aux mêmes types d’exposition et n’expriment pas forcément les mêmes sensibilités aux pesticides, ce qui nécessite de diversifier le panel des espèces étudiées.

2. Objectiver et prendre en compte la grande diversité de l'exposome. Le cortège des polluants contaminant l’alimentation et l’environnement des abeilles (pollen, nectar, eau, cires) est très diversifié. Vous explorerez de nouvelles approches expérimentales permettant d’appréhender cette dimension, de mieux la comprendre et l’anticiper en fonction des différents traits d’histoire de vie des espèces.

3. Développer la pertinence écologique des critères d’évaluation de la toxicité des pesticides. Vous examinerez les effets indésirables des pesticides à travers des critères d’évaluation physiologiques et comportementaux. Ces critères, notamment lors d’expositions sublétales, devront être pertinents d’un point de vue écologique (ex. vitalité, fertilité, fitness) et prendre en compte les effets à long-terme et/ou retardés (ex. transgénérationnels).

Pour développer votre activité de recherche, vous serez amené.e à interagir avec les scientifiques du réseau ECOTOX fondé par INRAE et destiné à fédérer une communauté nationale et internationale en écotoxicologie terrestre et aquatique autour de réflexions sur les fronts de science, le portage de projets et la mutualisation d’outils dédiés. Vos compétences porterons sur l’utilisation de modèles d’exposition aux pesticides, sur l’établissement de fonctions dose-réponse et d’évaluation du risque, ainsi que sur la conception d’expérimentations comportementales et physiologiques à l’échelle des individus.

Formations et compétences recherchées

Doctorat

Concours ouvert aux candidats titulaires d’un doctorat (ou équivalent).

Vous avez suivi une formation en écotoxicologie. Vous avez développé des travaux sur la toxicité des pesticides chez les insectes, en utilisant des critères d’évaluation pertinents d’un point de vue écologique.

La maîtrise de l'anglais est souhaitée ainsi qu'une expérience internationale de longue durée : les lauréats qui n'en auraient pas encore eu devront réaliser un séjour a? l'étranger a? l'issue de l'année de stage

Votre qualité de vie à INRAE

En rejoignant INRAE, vous bénéficiez :

- de 30 jours de congés + 15 RTT par an (pour un temps plein)
d'un soutien à la parentalité : CESU garde d'enfants, prestations pour les loisirs ;
- de dispositifs de développement des compétences : formationconseil en orientation professionnelle ;
d'un accompagnement social : conseil et écoute, aides et prêts sociaux ;
de prestations vacances et loisirs : chèque-vacances, hébergements à tarif préférentiel ;
d'activités sportives et culturelles ;
- d'une restauration collective.

Consultez notre guide pour faciliter la venue et le séjour des scientifiques internationaux à INRAE

Référence de l'offre

  • N° profil : CR-2024-SPE-2
  • Corps : CR
  • Catégorie : A
  • Numéro du concours : 37
Venir en France Notre guide des accueils internationaux

Consulter

En savoir plus