5 min

Sciences humaines et sociales

Les sciences humaines et sociales désignent l'ensemble des disciplines scientifiques qui étudient les humains et la société (activités, comportements, modes de vie, évolution). Les recherches d’INRAE s’appuient sur la géographie, l’économie, l’histoire et la sociologie. Ces domaines de recherche visent à comprendre le fonctionnement et les évolutions économiques et sociales de l’agriculture et de l’alimentation et à éclairer les débats publics et les décisions. Ils visent aussi à faciliter les transitions vers des systèmes agricoles et alimentaires plus durables et de nouvelles manières de gérer les interactions entre agriculture et territoires.

Publié le 02 janvier 2020

illustration Sciences humaines et sociales
© INRAE-Bertrand NICOLAS

Avec un BAC +8 ou un diplôme d’ingénieur grandes écoles

Exemple I Chercheur-se en économie internationale et spatiale

Economie-vignette

Il s’agit de développer des modèles, d’effectuer des prévisions et de mener des études économiques en s’appuyant sur les statistiques, les probabilités, l'économétrie et les mathématiques - à l’échelle internationale et des territoires. Le commerce international est central dans de nombreux dossiers agricoles et environnementaux (sécurité alimentaire, changement climatique, usage des sols). En étudiant les mécanismes qui expliquent le modelage de l'espace économique, des mesures peuvent être mises en place pour éclairer les décisions de localisation des activités et améliorer les modes de production.

De manière générale, les chercheur·e·s doivent valoriser les résultats de leur recherche. Suivant les domaines, ces productions peuvent être variées et incluent, notamment, des publications de connaissances originales, reconnues dans la communauté scientifique de référence, des expertises scientifiques auprès des pouvoirs publics nationaux ou internationaux ou de la communauté scientifique nationale et internationale. Ils-elles exercent également des activités de formation et d’enseignement. Ils-elles peuvent organiser également les moyens techniques et humains et gérer les budgets alloués.

Diplôme minimum requis Filières de formation Portrait Offres d'emploi
doctorat (ou équivalent) consultez l'annuaire des écoles doctorales Christophe GOUEL, la voie de l'éco recherchez une offre d’emploi

Exemple I Ingénieur-e de recherche en production, traitement et analyse de données

Enquete-vignette

Il s’agit de concevoir (en lien avec l'équipe de recherche en science humaine et sociale ou en réponse à une demande externe) et piloter des dispositifs de recherche ou d'études. L’activité consiste à proposer une démarche adaptée à un objet d'étude, piloter des études, assurer la maîtrise d'ouvrage du développement de bases de données ou de corpus, développer des outils d'interrogation et d'interface, mettre en œuvre des méthodes ou protocoles pour le recueil de données, en assurer l'analyse et interpréter les résultats.

Les missions de l’ingénieur-e de recherche sont très diverses, comme par exemple la production de connaissances génériques ou opérationnelles, le développement d’instruments mis à la disposition de communautés scientifiques, la construction de partenariats socio-économiques ou institutionnels, l’expertise. Il-elle peut organiser également les moyens techniques et humains et gérer les budgets alloués.

Diplôme minimum requis Filières de formation Portrait Offres d'emploi
doctorat ou diplôme d’ingénieur·e des grandes écoles (ou équivalent) une discipline des SHS mobilisant des méthodes d'analyse de données quantitatives Anne LACROIX, économiste appliquée, ingénieure appliquée recherchez une offre d’emploi

Avec un BAC +3/5

Exemple I Ingénieur-e d’études en production, traitement, analyse de données et enquêtes

Champs-vignette

Il s’agit de concevoir (dans le cadre d'un projet de recherche ou d'étude) et mettre en œuvre tout ou partie d'un protocole de collecte et traitement de données ou corpus. L’activité consiste à coordonner la conduite des opérations de production et de recueil en adaptant les techniques aux particularités des matériaux (données, terrains, corpus...), assurer le bilan de collecte, organiser le traitement des données, participer à l'analyse des résultats, concevoir et organiser des bases de données, rédiger des rapports méthodologiques.

Ce-cette professionnel-le fait évoluer les systèmes ou les protocoles expérimentaux avec lesquels il-elle travaille. Il-elle s’assure de la cohérence des protocoles avec les objectifs visés, analyse les résultats et communique. Il-elle peut organiser également les moyens techniques et humains et gérer les budgets alloués.

Diplôme minimum requis Filières de formation Portraits Offres d'emploi
licence, maîtrise, master 1 (ou équivalent) une discipline des SHS mobilisant des méthodes d'analyse de données quantitatives consultez nos portraits (bientôt disponible) recherchez une offre d’emploi

En savoir plus

Sciences du vivant, de la terre et de l'environnement

Il s’agit d’étudier et de questionner le vivant et son milieu. Les trois-quarts des scientifiques d'INRAE effectuent des recherches dans les domaines de la biologie, de l’écologie et des sciences de l’environnement. Selon leurs champs d’intervention, des compétences sont nécessaires notamment en biologie cellulaire et du développement, en sciences médicales, en génétique, en génomique, en neuroscience, en bio-informatique, en biologie des systèmes, en évolution et en écologie.

28 novembre 2019

Sciences chimiques, sciences des matériaux

Il s’agit d’étudier et de questionner la matière et ses transformations. Les recherches d’INRAE portent notamment sur la qualité et les transformations des matières premières végétales et animales pour favoriser l’élaboration de produits, aliments et matériaux multi-performants. Selon le champs d’intervention des équipes de recherche, des compétences sont nécessaires en chimie, biochimie, biophysique, génie des procédés, physico-chimie.

02 décembre 2019

Sciences du numérique et modélisation

Les sciences du numérique (calcul et informatique scientifiques) ont pour objet la construction de modèles mathématiques et de méthodes d'analyse quantitative pour analyser et résoudre des problèmes scientifiques. Les modélisations informatiques et mathématiques et la simulation sont utilisées dans les recherches INRAE pour améliorer la compréhension du vivant, développer des diagnostics et des traitements performants, modéliser et simuler les processus biologiques et l’évolution du vivant.

02 décembre 2019