CONCOURS CR-2024-SA-1

Chargé-e de recherche en immunologie et infectiologie des bovins

31300 TOULOUSE

Retour à la liste des postes de la campagne

Présentation d'INRAE

L’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (INRAE) est un établissement public de recherche placé sous la double tutelle du ministère en charge de l’agriculture et du ministère en charge de la recherche. 

C'est un acteur majeur de la recherche et de l’innovation créé le 1er janvier 2020. Institut de recherche finalisé issu de la fusion entre l’Inra et Irstea, INRAE rassemble une communauté de 12 000 personnes, avec 268 unités de recherche, de service et expérimentales, implantées dans 18 centres sur toute la France. 

L’institut se positionne parmi les tout premiers leaders mondiaux en sciences agricoles et alimentaires, en sciences du végétal et de l’animal, et se classe 11ème mondial en écologie-environnement. Face à l’augmentation de la population, au changement climatique, à la raréfaction des ressources et au déclin de la biodiversité, INRAE construit des solutions pour des agricultures multi-performantes, une alimentation de qualité et une gestion durable des ressources et des écosystèmes.

Environnement de travail, missions et activités

L’UMR IHAP est une structure multidisciplinaire de recherche en infectiologie animale, rattachée au département de Santé Animale d'INRAE. Située sur le campus de l’ENVT, son principal objectif est de comprendre les interactions entre les microorganismes pathogènes et leurs hôtes, aux différentes échelles du vivant (molécule, cellule, individu, population). Les recherches menées à IHAP s’inscrivent dans le concept « One World, One Health, One Medicine » et s’articulent autour de trois champs thématiques :

- la biologie des agents pathogènes connus ou émergents, zoonotiques ou enzootiques responsables de maladies infectieuses chez les animaux d’élevage et/ou chez l’homme; en particulier les déterminants et processus impliqués dans leurs diversités génétiques et phénotypiques, leur évolution, leurs facteurs de virulence et d’adaptation à l’hôte,
- la réponse de l’hôte et les processus pathologiques, avec un intérêt particulier pour la réponse immunitaire, le rôle du fond génétique de l’hôte, et le développement de modèles animaux pour les investigations cliniques et la pathologie comparée
- les facteurs épidémiologiques qui impactent la dynamique et le contrôle des maladies infectieuses chez les animaux d’élevage.

L'équipe d'accueil intitulée Immunité et Alternatives aux Antibiotiques (IALTA) étudie les mécanismes de l'immunité en réponse aux infections et en lien avec le fond génétique de l'hôte. Elle étudie les méthodes qui permettent d'augmenter la protection immunitaire de l'hôte ruminant vis à vis des infections, et en particulier par l'entrainement de son immunité innée. Les travaux sont appliqués aux maladies prédominantes, qu'il s'agisse des infections mammaires ou respiratoires, dans les espèces de ruminants, et en particulier chez les bovins.

Votre objectif sera d’étudier de façon intégrative les multiples approches permettant d’entrainer ou d’augmenter l’immunité, notamment son volet inné pour réduire la sensibilité aux infections des animaux, et notamment des bovins. L’objectif finalisé sera à terme de développer de nouvelles méthodes de lutte contre les maladies infectieuses, non plus en ciblant directement les agents pathogènes, mais en stimulant la réponse de l’hôte et ses mécanismes de défense innés afin de s’affranchir de l’usage des molécules antibiotiques.

Formations et compétences recherchées

Doctorat

Concours ouvert aux candidats titulaires d’un doctorat (ou équivalent).

Vous possédez des bases solides en infectiologie et en immunologie, éventuellement en lien avec les espèces de ruminants.

Vous avez également de bonnes bases en biostatistiques pour l'étude intégrative de la réponse immunitaire et la modélisation des réponses infectieuses. En lien avec les compétences internes à l’équipe d’accueil, vous utilisez et développerez des méthodes utilisant les analyses à haut débit telle que le RNA-seq (bilk ou single cell) ou la transcriptomique spatiale, ainsi que le profilage haut débit des facteurs solubles (anticorps, cytokines) ou de diverses populations cellulaires. La connaissance de modèles tels que la culture d'explants ou d'organoïdes est un plus tout comme une expérience à l’étranger.

Votre qualité de vie à INRAE

En rejoignant INRAE, vous bénéficiez :

- de 30 jours de congés + 15 RTT par an (pour un temps plein)
d'un soutien à la parentalité : CESU garde d'enfants, prestations pour les loisirs ;
- de dispositifs de développement des compétences : formationconseil en orientation professionnelle ;
d'un accompagnement social : conseil et écoute, aides et prêts sociaux ;
de prestations vacances et loisirs : chèque-vacances, hébergements à tarif préférentiel ;
d'activités sportives et culturelles ;
- d'une restauration collective.

Consultez notre guide pour faciliter la venue et le séjour des scientifiques internationaux à INRAE

Modalités pour postuler

  1. Je télécharge le guide Guide des candidats pdf - 3.60 MB
  2. Je note le numéro du profil CR-2024-SA-1
  3. Je m'inscris GO

Référence de l'offre

  • N° profil : CR-2024-SA-1
  • Corps : CR
  • Catégorie : A
  • Numéro du concours : 24
Venir en France Notre guide des accueils internationaux

Consulter

En savoir plus