CONCOURS CR-2024-PHASE-6

Chargé-e de recherche sur la conduite alimentaire des petits ruminants en systèmes agropastoraux

34060 MONTPELLIER

Retour à la liste des postes de la campagne

Présentation d'INRAE

L’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (INRAE) est un établissement public de recherche placé sous la double tutelle du ministère en charge de l’agriculture et du ministère en charge de la recherche. 

C'est un acteur majeur de la recherche et de l’innovation créé le 1er janvier 2020. Institut de recherche finalisé issu de la fusion entre l’Inra et Irstea, INRAE rassemble une communauté de 12 000 personnes, avec 268 unités de recherche, de service et expérimentales, implantées dans 18 centres sur toute la France. 

L’institut se positionne parmi les tout premiers leaders mondiaux en sciences agricoles et alimentaires, en sciences du végétal et de l’animal, et se classe 11ème mondial en écologie-environnement. Face à l’augmentation de la population, au changement climatique, à la raréfaction des ressources et au déclin de la biodiversité, INRAE construit des solutions pour des agricultures multi-performantes, une alimentation de qualité et une gestion durable des ressources et des écosystèmes.

Environnement de travail, missions et activités

L'unité mixte de recherche Systèmes d'Elevage Méditerranéens et Tropicaux (SELMET) constitue un collectif d’envergure internationale qui produit des recherches, des enseignements et des expertises afin d’accompagner les transitions durables des activités d’élevage en zones méditerranéennes et tropicales. L’unité est positionnée sur plusieurs sites géographiques et regroupe des agents issus d’INRAE, du CIRAD et de l'Institut Agro Montpellier. Au sein de SELMET, à Montpellier, vous rejoindrez l’équipe « Animaux, Ressources, Environnement » (ARE) constituée d’une vingtaine d’agents permanents ; vous travaillerez en lien direct avec plusieurs scientifiques.
Votre projet de recherche aura pour objectif de produire des connaissances visant à évaluer l’intérêt et l’impact de différents modes d’alimentation des petits ruminants sur les performances des systèmes d’élevage agropastoraux (SEAP) dans le cadre des changements globaux et locaux (réchauffement climatique, conditions socioéconomiques, évolution des cahiers des charges) auxquels ces systèmes sont confrontés. L’ambition du projet est d’intégrer les échelles temporelles au changement d’échelles spatiales (animal, troupeau, exploitation), afin de comprendre les interactions et compromis entre les enjeux de résilience et d’efficience à différents niveaux des SEAP. Dans un premier temps, chez la brebis laitière, vous analyserez les mécanismes impliqués dans les interfaces entre l’acquisition de la ressource alimentaire (exploration, tri, ingestion), l’efficacité d’utilisation de ces ressources (digestibilité, métabolisme) et l’allocation des nutriments entre fonctions physiologiques en lien avec la dynamique des réserves corporelles. Dans un deuxième temps, vous élaborerez de nouvelles approches alimentaires pour les animaux et les troupeaux, compatibles avec un large éventail de structures d’exploitations périméditerranéennes, en vous appuyant sur les outils numériques disponibles pour le phénotypage des animaux et sur les lois de réponses disponibles dans le nouveau système d’alimentation des ruminants d’INRAE. Vous développerez des collaborations pour analyser la diversité des réponses individuelles que vous aurez ainsi mis en évidence, en tenant compte de la capacité des SEAP à valoriser les ressources alimentaires dont la disponibilité fluctue dans le temps et l’espace, et leurs performances y compris environnementales.

Formations et compétences recherchées

Doctorat

Niveau doctorat ou équivalent. Une formation initiale d’agronome ou de vétérinaire est souhaitée. Des compétences en nutrition et alimentation animale sont indispensables. Si vous ne l'avez pas déjà, vous devrez suivre une formation vous habilitant à conduire des expérimentations sur les animaux. Des capacités à travailler en équipe et à interagir avec des agronomes et modélisateurs seront appréciées. La maîtrise de l'anglais à l'écrit et à l'oral est indispensable, ainsi qu'une expérience internationale de longue durée : les lauréats qui n'en auraient pas devront réaliser un séjour à l'étranger à l’issue de l’année de stage.

Votre qualité de vie à INRAE

En rejoignant INRAE, vous bénéficiez :

- de 30 jours de congés + 15 RTT par an (pour un temps plein)
d'un soutien à la parentalité : CESU garde d'enfants, prestations pour les loisirs ;
- de dispositifs de développement des compétences : formationconseil en orientation professionnelle ;
d'un accompagnement social : conseil et écoute, aides et prêts sociaux ;
de prestations vacances et loisirs : chèque-vacances, hébergements à tarif préférentiel ;
d'activités sportives et culturelles ;
- d'une restauration collective.

Consultez notre guide pour faciliter la venue et le séjour des scientifiques internationaux à INRAE

Référence de l'offre

  • N° profil : CR-2024-PHASE-6
  • Corps : CR
  • Catégorie : A
  • Numéro du concours : 12
Venir en France Notre guide des accueils internationaux

Consulter

En savoir plus