CONCOURS CR-2024-AGROECOSYSTEM-3

Chargé-e de recherche en sciences du sol - Biogéochimie du phosphore dans les agroécosystèmes

33882 VILLENAVE D'ORNON

Retour à la liste des postes de la campagne

Présentation d'INRAE

L’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (INRAE) est un établissement public de recherche placé sous la double tutelle du ministère en charge de l’agriculture et du ministère en charge de la recherche. 

C'est un acteur majeur de la recherche et de l’innovation créé le 1er janvier 2020. Institut de recherche finalisé issu de la fusion entre l’Inra et Irstea, INRAE rassemble une communauté de 12 000 personnes, avec 268 unités de recherche, de service et expérimentales, implantées dans 18 centres sur toute la France. 

L’institut se positionne parmi les tout premiers leaders mondiaux en sciences agricoles et alimentaires, en sciences du végétal et de l’animal, et se classe 11ème mondial en écologie-environnement. Face à l’augmentation de la population, au changement climatique, à la raréfaction des ressources et au déclin de la biodiversité, INRAE construit des solutions pour des agricultures multi-performantes, une alimentation de qualité et une gestion durable des ressources et des écosystèmes.

Environnement de travail, missions et activités

L'UMR ISPA (Interactions Sol-Plante-Atmosphère, associant INRAE et Bordeaux Sciences Agro) vise à produire des connaissances pour améliorer la production végétale des écosystèmes agricoles et sylvicoles en respectant l’environnement, dans un contexte de changement global et de pollution diffuse. Nos travaux portent sur la croissance végétale à différentes échelles, la réponse des écosystèmes aux changements globaux et les transferts d’éléments majeurs et traces, et de contaminants, de l’échelle de la plante à l’échelle globale.

Au sein de cette unité, vous intégrerez l’équipe Biogéochimie des nutriments et éléments traces (BIONET) qui étudie le transfert sol-plante et les cycles biogéochimiques des éléments minéraux dans les agrosystèmes et écosystèmes forestiers. Vous y trouverez des compétences en biogéochimie, écophysiologie, modélisation de la nutrition minérale. Vous aurez accès pour développer votre projet de recherche à des bases de données et des échantillons associés issus d’essais au champ, des laboratoires performants pour la réalisation d’analyses chimiques et biochimiques ainsi que pour la manipulation de radioéléments.

Votre objectif sera de comprendre et modéliser l'effet des pratiques agroécologiques de conduite des cultures sur les composantes biotiques et abiotiques de la biogéochimie du phosphore (P) à l'échelle du système de culture, pour garantir la production agricole en quantité et en qualité, et préserver les ressources en sol. En effet, les pratiques agroécologiques (e.g., allongement des rotations, fréquence accrue de légumineuses, présence renforcée de cultures associées et intermédiaires, recyclage plus intensif de produits organiques, réduction du travail du sol, conduite en agriculture biologique ou sans pesticide, etc.) sont susceptibles de changer la disponibilité du P du sol ainsi que son efficience d'acquisition et d'utilisation par les cultures. Répétées pendant des décennies, elles peuvent avoir des effets cumulés directs sur les formes et les flux de P, et indirects via des modifications des composantes biotiques (e.g. endomycorhizes, bactéries fixatrices de l’azote, microorganismes du sol) et abiotiques (e.g. réactions des ions orthophosphate avec les constituants du sol...) du système sol-plante.

Vous pourrez vous appuyer sur un réseau d'expérimentations conduites avec une diversité de pratiques agroécologiques et bénéficierez de l'expertise de l’équipe sur l’évaluation et la modélisation de la biogéochimie du P.

Votre équipe vous en dit plus sur votre futur job

Le permis de conduire B est recommandé car vous serez amené-e à vous déplacer sur le terrain pour effectuer des prélèvements d’échantillons.
Dans le cadre de vos travaux au laboratoire, vous serez amené-e à manipuler des produits chimiques et des radioéléments.

Vous serez amené-e à vous déplacer en France et à l’étranger pour des réunions de travail sur des projets de recherche collaboratifs et pour valoriser vos travaux dans des colloques scientifiques.

Formations et compétences recherchées

Doctorat

Concours ouvert aux candidat-e-s titulaires d’un doctorat (ou équivalent).

La maîtrise de l’anglais ainsi qu’une expérience internationale sont souhaitées : les lauréat-e-s qui n’en auraient pas encore eu devront réaliser un séjour à l’étranger à l’issue de l’année de stage.

Vous avez des compétences approfondies dans le domaine des géosciences et, idéalement, dans les disciplines des sciences du sol et de la biogéochimie.

Des connaissances et une expérience en méthodes d’analyse et de caractérisation du P du sol (spéciation, réactions avec les constituants du sol, modélisation géochimique) seraient un plus.

Votre qualité de vie à INRAE

En rejoignant INRAE, vous bénéficiez :

- de 30 jours de congés + 15 RTT par an (pour un temps plein)
d'un soutien à la parentalité : CESU garde d'enfants, prestations pour les loisirs ;
- de dispositifs de développement des compétences : formationconseil en orientation professionnelle ;
d'un accompagnement social : conseil et écoute, aides et prêts sociaux ;
de prestations vacances et loisirs : chèque-vacances, hébergements à tarif préférentiel ;
d'activités sportives et culturelles ;
- d'une restauration collective.

Consultez notre guide pour faciliter la venue et le séjour des scientifiques internationaux à INRAE

Référence de l'offre

  • N° profil : CR-2024-AGROECOSYSTEM-3
  • Corps : CR
  • Catégorie : A
  • Numéro du concours : 18
Venir en France Notre guide des accueils internationaux

Consulter

En savoir plus