CONCOURS CR-2024-ACT-3

Chargé-e de recherche en agroécologie des systèmes maraîchers et fruitiers

84000 AVIGNON

Retour à la liste des postes de la campagne

Présentation d'INRAE

L’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (INRAE) est un établissement public de recherche placé sous la double tutelle du ministère en charge de l’agriculture et du ministère en charge de la recherche. 

C'est un acteur majeur de la recherche et de l’innovation créé le 1er janvier 2020. Institut de recherche finalisé issu de la fusion entre l’Inra et Irstea, INRAE rassemble une communauté de 12 000 personnes, avec 268 unités de recherche, de service et expérimentales, implantées dans 18 centres sur toute la France. 

L’institut se positionne parmi les tout premiers leaders mondiaux en sciences agricoles et alimentaires, en sciences du végétal et de l’animal, et se classe 11ème mondial en écologie-environnement. Face à l’augmentation de la population, au changement climatique, à la raréfaction des ressources et au déclin de la biodiversité, INRAE construit des solutions pour des agricultures multi-performantes, une alimentation de qualité et une gestion durable des ressources et des écosystèmes.

Environnement de travail, missions et activités

Vous serez accueilli.e à l’unité Ecodéveloppement dont le projet de recherche vise l’analyse et l’accompagnement de l’écologisation des systèmes agricoles, alimentaires et des politiques publiques. La caractérisation et l’accompagnement des systèmes agricoles diversifiés constituent l’une des 3 focales de l'unité. Il s’agit d’une part, d’expliciter et d’analyser les leviers agroécologiques que les agriculteurs mobilisent dans ces systèmes, les interactions entre les processus écologiques et les pratiques de gestion, ainsi que les déterminants de ces pratiques.
Il s’agit, d’autre part, de contribuer à l’accompagnement des dynamiques d’écologisation. L’unité dispose d’une longue expérience en maraîchage et en arboriculture, sur tout le gradient de systèmes horticoles.
En vous basant principalement sur des enquêtes auprès des agriculteurs et des autres acteurs du système sociotechnique, vos travaux viseront à développer un cadre conceptuel permettant de représenter la diversification des exploitations horticoles de grande taille, en tant qu’état final et comme processus de déspécialisation. Ce cadre permettra de comprendre la capacité des exploitations à gérer dans la durée la diversité des productions en présence (et leur introduction) sans obérer leurs performances, leurs qualités, leur durabilité.
Vos recherches porteront dans les premières années sur l’analyse et la compréhension fine du fonctionnement d’une gamme d’exploitations horticoles de grande taille et diversifiées, ainsi que sur l’analyse des trajectoires de déspécialisation.
Le sujet pourra être traité selon plusieurs angles complémentaires : organisation spatio-temporelle des cultures, affectation des ressources humaines, gestion des compromis à l’échelle de l’exploitation, trajectoires de déspécialisation. Ces travaux seront conduits sur une diversité de types d’exploitations et de modalités d’insertion dans les systèmes agrialimentaires (systèmes agroécologiques, bas intrants, bio ; commercialisant dans des circuits longs et/ou localement dans des dispositifs de restauration locaux, etc).
Vos travaux seront en interaction étroite avec les approches de modélisation et d’évaluation de la diversification portées par les autres chercheurs de l’unité.
Il s’agira ainsi d’aborder collectivement les systèmes de production selon un gradient de diversification afin d’alimenter le dialogue entre diversification des exploitations de petites surfaces et déspécialisation d’exploitations de plus grande taille. La personne recrutée pourra également s’appuyer sur les compétences de l’unité en analyse de trajectoires d’exploitations. À moyen terme, les travaux menés pourront contribuer à l’accompagnement des dynamiques d’écologisation des productions horticoles par la diversification, par le biais de la modélisation des trajectoires de diversification, de la conception de trajectoires de déspécialisation ou de l’appui aux dynamiques territoriales de déspécialisation.

Enquêtes et interactions en français avec les agriculteurs et les partenaires du développement

Formations et compétences recherchées

Doctorat

Concours ouvert aux candidat.e.s titulaires d’un doctorat (ou équivalent).

Une spécialisation en agroécologie ou agronomie système est vivement souhaitée, notamment une sensibilité à la composante décisionnelle des pratiques agricoles ainsi qu'une capacité à conduire des entretiens semi-directifs. Une ouverture vers l'interdisciplinarité (SHS, écologie) est également souhaitée pour mobiliser et adapter des concepts et outils d'autres disciplines (gestion collective du changement, économie de l'exploitation et des filières, services écosystémiques).

Des compétences en modélisation seront appréciées. La maitrise du français et de l’anglais sont souhaitées ainsi qu'une expérience internationale de longue durée : les lauréats qui n'en auraient pas encore eu devront réaliser un séjour a? l'étranger a? l’issue de l’année de stage.

Votre qualité de vie à INRAE

En rejoignant INRAE, vous bénéficiez :

- de 30 jours de congés + 15 RTT par an (pour un temps plein)
d'un soutien à la parentalité : CESU garde d'enfants, prestations pour les loisirs ;
- de dispositifs de développement des compétences : formationconseil en orientation professionnelle ;
d'un accompagnement social : conseil et écoute, aides et prêts sociaux ;
de prestations vacances et loisirs : chèque-vacances, hébergements à tarif préférentiel ;
d'activités sportives et culturelles ;
- d'une restauration collective.

Consultez notre guide pour faciliter la venue et le séjour des scientifiques internationaux à INRAE

Référence de l'offre

  • N° profil : CR-2024-ACT-3
  • Corps : CR
  • Catégorie : A
  • Numéro du concours : 19
Venir en France Notre guide des accueils internationaux

Consulter

En savoir plus