CONCOURS IE24-SPE-3

Ingénieur-e en biocontrôle

06410 SOPHIA ANTIPOLIS

Retour à la liste des postes de la campagne

Présentation d'INRAE

L’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (INRAE) est un établissement public de recherche placé sous la double tutelle du ministère en charge de l’agriculture et du ministère en charge de la recherche. 

C'est un acteur majeur de la recherche et de l’innovation créé le 1er janvier 2020. Institut de recherche finalisé issu de la fusion entre l’Inra et Irstea, INRAE rassemble une communauté de 12 000 personnes, avec 268 unités de recherche, de service et expérimentales, implantées dans 18 centres sur toute la France. 

L’institut se positionne parmi les tout premiers leaders mondiaux en sciences agricoles et alimentaires, en sciences du végétal et de l’animal, et se classe 11ème mondial en écologie-environnement. Face à l’augmentation de la population, au changement climatique, à la raréfaction des ressources et au déclin de la biodiversité, INRAE construit des solutions pour des agricultures multi-performantes, une alimentation de qualité et une gestion durable des ressources et des écosystèmes.

Environnement de travail, missions et activités

Sous les tutelles d'INRAE, du CNRS et de l'Université Côte d'Azur, l'Institut Sophia Agrobiotech (ISA) développe des recherches fondamentales et appliquées sur la santé des plantes. Les approches de l'unité se déclinent le long d'un continuum allant de l'évolution des génomes aux mécanismes moléculaires et cellulaires des interactions entre plantes, ravageurs et auxiliaires, jusqu'à la biologie des populations et le développement de méthodes de lutte contre les ravageurs de cultures.
L'équipe Recherche et développement en lutte biologique (RDLB) est reconnue au niveau national et international pour la mise en oeuvre de programmes d'introduction d'ennemis naturels exotiques afin de lutter contre des ravageurs invasifs, et l'articulation de ces programmes avec des recherches originales en dynamique et génétique des populations introduites. Les acclimatations d'insectes parasitoïdes contre le cynips du châtaignier, le carpocapse de la pomme, ou la mouche à ailes tachetées sont des exemples d'actualité, et la recherche d'auxiliaires candidats contre la pyrale du buis ou l'ambroisie constituent les prémices de nouveaux projets ambitieux. Ces projets sont menés dans une optique d'interaction étroite entre objectifs appliqués et questionnements fondamentaux. Ces derniers concernent l'impact sur les populations et les communautés de facteurs et mécanismes démogénétiques (densité-dépendance, variabilité génétique, plasticité phénotypique, stochasticité démographique et environnementale, etc.) et écologiques (structure des communautés, relations trophiques, etc.) : autant de questions constitutives des fronts de sciences en biologie de l'invasion et biologie de la conservation. Nos résultats sont régulièrement mis en exergue par INRAE, le département SPE et l'unité ISA.
Ce contexte académique s'articule avec un accroissement de la demande sociétale pour une agriculture respectueuse de l'environnement. L'ambition pour le biocontrôle est donc élevée et son dynamisme est aujourd'hui renforcé par des programmes nationaux d'envergure tels que le grand défi « biocontrôle et biostimulation pour l'agroécologie » ou le plan d'anticipation d'anticipation du retrait de substances actives.
La faisabilité des projets de recherche en biocontrôle par acclimatation repose sur une collaboration étroite entre scientifiques, ingénieur-es, technicien-nes, personnel non-permanents et partenaires socio-économiques, chacun apportant une expertise spécifique au sein d'une « équipe projet ».
Vous travaillerez, dans l'équipe RDLB, à l'interface entre des ingénieurs seniors, expert des facettes appliquées du biocontrôle par acclimatation, et des chercheurs menant des travaux sur les questions fondamentales de biologie des populations introduites.
Dans ce cadre, vous serez amené-e à prendre en charge la partie expérimentale des opérations. Il s'agira notamment de :
1) Mettre au point les designs d'expérimentation de terrain permettant d'aborder les questions de recherche tout en assurant le succès des acclimatations ;
2) Procéder aux mises au point méthodologiques en amont, notamment les méthodes d'échantillonnage permettant le suivi des populations introduites ;
3) Participer à l'acquisition de données longitudinales (séries temporelles à long terme) multisites, avec de nombreuses missions sur le terrain ;
4) Participer à la mise en forme et à l'analyse des données.
Ces missions reposent sur des logistiques lourdes et seront donc réalisées en équipe, avec encadrement d'un-e technicien-ne nouvellement recruté-e dans l'équipe, de soutien technique en CDD, et d'étudiants.

Missions en milieu rural ou naturel en France et à l'étranger.
Permis de conduire fortement recommandé

Formations et compétences recherchées

Licence, Maîtrise, Master 1

Formation :
Licence/Master en écologie - biodiversité - conservation - biologie et/ou école d'ingénieur agri-agro.
Compétences :
Réel intérêt pour les domaines de l'agriculture durable et du biocontrôle.
Forte motivation pour l'expérimentation sur le terrain.
Rigueur expérimentale (conception et réalisation) et capacité d'analyse des données.
Connaissances en entomologie.
Compréhension de base en biologie des populations.
Capacité de communication orale.
Rédaction scientifique en français.
Capacités personnelles :
Goût pour le travail en équipe et bonnes capacités relationnelles.

Votre qualité de vie à INRAE

En rejoignant INRAE, vous bénéficiez :

- de 30 jours de congés + 15 RTT par an (pour un temps plein)
d'un soutien à la parentalité : CESU garde d'enfants, prestations pour les loisirs ;
- de dispositifs de développement des compétences : formationconseil en orientation professionnelle ;
d'un accompagnement social : conseil et écoute, aides et prêts sociaux ;
de prestations vacances et loisirs : chèque-vacances, hébergements à tarif préférentiel ;
d'activités sportives et culturelles ;
- d'une restauration collective.

Référence de l'offre

  • N° profil : IE24-SPE-3
  • Corps : IE
  • Catégorie : A
  • Emploi-type : A2A43
    Référentiel des emplois types
  • Numéro du concours : IEA11
  • Rémunération selon expérience : Minimum 2367€ avec une moyenne à l’embauche de 2671€ (brut/mois)

En savoir plus

Mode d'emploi des concours en 4 pages