CONCOURS AI24-SA-2

Assistant-e ingénieur-e en techniques biologiques

31000 TOULOUSE

Retour à la liste des postes de la campagne

Présentation d'INRAE

L’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (INRAE) est un établissement public de recherche placé sous la double tutelle du ministère en charge de l’agriculture et du ministère en charge de la recherche. 

C'est un acteur majeur de la recherche et de l’innovation créé le 1er janvier 2020. Institut de recherche finalisé issu de la fusion entre l’Inra et Irstea, INRAE rassemble une communauté de 12 000 personnes, avec 268 unités de recherche, de service et expérimentales, implantées dans 18 centres sur toute la France. 

L’institut se positionne parmi les tout premiers leaders mondiaux en sciences agricoles et alimentaires, en sciences du végétal et de l’animal, et se classe 11ème mondial en écologie-environnement. Face à l’augmentation de la population, au changement climatique, à la raréfaction des ressources et au déclin de la biodiversité, INRAE construit des solutions pour des agricultures multi-performantes, une alimentation de qualité et une gestion durable des ressources et des écosystèmes.

Environnement de travail, missions et activités

Vous serez accueilli-e au sein de l’unité Innovations Thérapeuthiques et Résistances (INTHERES) basée sur le site de l’École Nationale Vétérinaire de Toulouse. Cette unité de recherche, composée d’une quarantaine d’agents, est dédiée à la recherche sur les innovations thérapeutiques pour la réduction et l’optimisation des usages des antibiotiques et des antiparasitaires. En plus des activités de recherche, les enseignants-chercheurs de l’unité sont également impliqués dans les enseignements de physiologie-pharmacologie-thérapeutique de l’école vétérinaire.
Votre poste sera affecté à l’axe « Résistance aux antiparasitaires » de l’unité. Le projet de l’équipe d’accueil INRAE/INTHERES s’inscrit dans le contexte global de l’utilisation rationnelle des anti-infectieux pour assurer le contrôle efficace et durable des parasites en élevage. La performance des médicaments anthelminthiques (AH) est mise à mal par le développement de pharmaco-résistance chez les organismes cibles (e.g., les nématodes). Face au manque de nouveaux principes actifs, une option raisonnable est de préserver l’efficacité des AH existants et encore efficaces, comme les lactones macrocycliques (LMs) et notamment l’ivermectine (IVM) qui est la plus utilisée aujourd’hui. Pour cela, il faut comprendre les mécanismes qui conduisent à la perte d’efficacité des médicaments. Le développement des thématiques de l’équipe s’appuie sur des approches ciblées (tests phénotypiques, imagerie, mesure d’activités enzymatiques...) et des approches plus globales (transcriptomique, lipidomique…) sont développées dans l’équipe. Ces thématiques reposent sur des modèles de cultures cellulaires in vitro et sur le modèle in vivo de nématode Caenorhabditis elegans. C’est dans ce contexte que vos missions et activités seront de :
- gérer et améliorer les cultures du modèle de nématode Caenorhabditis elegans et participer au développement de nouveaux tests phénotypiques et moléculaires ;
- gérer et améliorer les modèles de cultures cellulaires in vitro et participer au développement de nouveaux tests phénotypiques et moléculaires ;
- mettre en place des expérimentations répondant aux besoins des scientifiques de l’équipe ;
- analyser, mettre en forme les résultats et participer à l’interprétation ;
- interagir avec l’ensemble des agents de l’équipe, participer ponctuellement aux expérimentations développées dans un autre axe de l’unité (co-culture cellules/bactéries…) et s’impliquer dans le collectif ;
- interagir avec les plateformes technologiques (lipidomique, génomique, métabolomique, animalerie…) ;
- former les nouveaux arrivants aux techniques de laboratoire et aux contraintes d’hygiène et sécurité, en concertation avec les agents chargés de prévention ;
- rédiger avec précision le cahier de laboratoire, les comptes rendus, les protocoles, modes opératoires et divers rapports relatifs aux expériences, en tenant compte des référentiels qualités d’INRAE ;
- réaliser le suivi du matériel du laboratoire, les commandes et la gestion des stocks ;
- travailler en équipe et développer au mieux des interactions transverses ;
- signaler et tracer toutes anomalies en cours d’expérimentation et apporter les mesures appropriées après en avoir référé à son supérieur ;
- participer à la sécurité en assurant sa propre sécurité et celle des autres, en respectant les règles et en signalant les risques détectés à sa hiérarchie, au maintien de la propreté et à la protection de l'environnement en assurant le tri des déchets.

Contraintes d’hygiène et sécurité relatives au travail de culture cellulaire.
Observations sous loupe binoculaire.
Station debout et/ou assise prolongée.
Variabilité éventuelle des horaires de travail.
Deux week-ends de garde par an (présence sur site environ 2 h/jour samedi et dimanche pour vérification des matériels et réalisation des tâches ponctuelles et courtes…).

Formations et compétences recherchées

BTS, DUT, DEUG

Formation en biologie cellulaire et biochimie recommandée avec si possible des compétences en techniques biologiques, microbiologique et biochimique.
- Connaissance générale de la biologie.
- Connaissance approfondie de la biologie cellulaire et connaissance en biologie moléculaire, microbiologie et biochimie.
- Expérience en culture cellulaire souhaitée (génération et maintenance de lignées).
- Connaissance du modèle C. elegans ou en microbiologie serait un plus.
- Choisir et adapter les protocoles expérimentaux dans le cadre d'un projet scientifique.
- Utiliser des instruments dédiés à l'analyse et l'expérimentation en biologie (microscopes, cytomètre, RT-qPCR) et en assurer la maintenance. Une experience en imagerie serait appréciée.
- Connaissance des outils informatiques de saisie et d'analyse de données, de statistiques, de mise en forme et enregistrement des données (formation envisageable).
- Connaître les communautés technologiques du domaine.
- Connaître les réglementations du domaine en hygiène et sécurité.
- Connaître les principes éthiques et les réglementations afférentes.
- Anglais : compréhension écrit et parlé
- Motivation pour la recherche, rigueur, curiosité scientifique, dynamisme, aptitude de travail en équipe, adaptabilité, autonomie, bienveillance dans un collectif
- Anticipation des besoins.

Votre qualité de vie à INRAE

En rejoignant INRAE, vous bénéficiez :

- de 30 jours de congés + 15 RTT par an (pour un temps plein)
d'un soutien à la parentalité : CESU garde d'enfants, prestations pour les loisirs ;
- de dispositifs de développement des compétences : formationconseil en orientation professionnelle ;
d'un accompagnement social : conseil et écoute, aides et prêts sociaux ;
de prestations vacances et loisirs : chèque-vacances, hébergements à tarif préférentiel ;
d'activités sportives et culturelles ;
- d'une restauration collective.

Référence de l'offre

  • N° profil : AI24-SA-2
  • Corps : AI
  • Catégorie : A
  • Emploi-type : A3A43
    Référentiel des emplois types
  • Numéro du concours : AIA13
  • Rémunération selon expérience : Minimum 2228€ avec une moyenne à l’embauche de 2630€ (brut/mois)

En savoir plus

Mode d'emploi des concours en 4 pages