CHAIRE CPJ24-PHASE-1

Mitochondrie, environnement précoce et développement à court et à long terme

78350 JOUY-EN-JOSAS

Retour à la liste des postes de la campagne

Présentation d'INRAE

L’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (INRAE) est un établissement public de recherche placé sous la double tutelle du ministère en charge de l’agriculture et du ministère en charge de la recherche. 

C'est un acteur majeur de la recherche et de l’innovation créé le 1er janvier 2020. Institut de recherche finalisé issu de la fusion entre l’Inra et Irstea, INRAE rassemble une communauté de 12 000 personnes, avec 268 unités de recherche, de service et expérimentales, implantées dans 18 centres sur toute la France. 

L’institut se positionne parmi les tout premiers leaders mondiaux en sciences agricoles et alimentaires, en sciences du végétal et de l’animal, et se classe 11ème mondial en écologie-environnement. Face à l’augmentation de la population, au changement climatique, à la raréfaction des ressources et au déclin de la biodiversité, INRAE construit des solutions pour des agricultures multi-performantes, une alimentation de qualité et une gestion durable des ressources et des écosystèmes.

Environnement de travail, missions et activités

Nature et objet du projet de recherche à développer et activités associées :
De profonds remaniements épigénétiques sont à l’œuvre pendant les périodes critiques de développement gestationnel, incluant les périodes périconceptionnelle, embryonnaire et foeto- placentaire. Toute perturbation de ces mécanismes par des facteurs environnementaux (i.e., modification des intrants alimentaires, stress thermique, exposition à des environnements dégradés…) peut entrainer des effets sur la descendance, avec potentielle transmission sur plusieurs générations via les marques épigénétiques dans les gamètes que ces perturbations inscrivent. La personne recrutée étudiera les interactions entre un ou plusieurs environnements liés au changement climatique (changement de l’alimentation, métabolisme maternel, stress thermique…), les adaptations physiologiques mises en place et les remaniements épigénétiques à une ou plusieurs périodes critiques et le phénotype post-natal chez les mammifères d'intérêt agronomique (modèle ruminant à privilégier). Des approches comparées entre différentes espèces seront possibles. Le professeur junior interagira étroitement avec les chercheurs de l’unité spécialisés en épigénétique et en physiologie pour les études mécanistiques et pourra utiliser les modèles de perturbation (nutrition, stress thermique, environnement péri-urbain…) déjà utilisés pour démarrer ses études. Il/elle interagira avec l'ensemble de l'unité pour l'étude des phénotypes tardifs. Ses recherches permettront de trouver des leviers positifs pour réduire les effets délétères de l'environnement et pour permettre la production d'animaux mieux adaptés aux dérèglements climatiques et aux nouvelles conditions d'élevage.

Nature et objet du projet d’enseignement:
La personne recrutée s'investira dans l'enseignement à plusieurs niveaux dans l'Université Paris-Saclay. Ses cours porteront sur le métabolisme cellulaire. Au sein des programmes d'enseignement abordant le concept de la DOHAD, son expertise complètera les cours actuellement proposés portant sur les mécanismes épigénétiques, la gamétogénèse et l'embryon. Au sein de l'UFR de médecine, le professeur junior pourra contribuer à l'enseignement de physiologie et de biologie cellulaire à l'université Versailles Saint-Quentin et intervenir dans sa spécialité à l'enseignement dans le département Sciences de la Vie et Santé au sein d'AgroParistech. Elle s'investira dans la mention de master Biologie intégrative et physiologie dans le M1 BIP Animal et le M2 Predictive & Integrative Animal Biology (PRIAM) et participera au M2 Reproduction et Développement (ReproDev) de la mention Biologie Santé. Elle sera rattachée à la Graduate School Biosphera (https://www.universite- paris-saclay.fr/graduate-schools/graduate-school-biosphera) et dans ce cadre, pourra proposer aussi d'autres enseignements transverses ou des enseignements internationaux au sein de EUGLOH (European University Alliance for Global Health).

Financements et moyens associés :
Package ANR : 200 000€
Package INRAE : 210 000€
Total : 410 000€

Les cours étant dispensés sur diverses localisations de l’université Paris-Saclay, et certains à Paris, la personne recrutée devra se déplacer pour ses cours. Des déplacements ponctuels dans les unités expérimentales de INRAE ou dans d’autres laboratoires seront à envisager ponctuellement pour la collecte d’échantillons ou l’utilisation d’un matériel spécifique qui ne serait pas présent sur le centre.

Formations et compétences recherchées

Doctorat ou équivalent

La personne recrutée devra avoir une thèse de science et une sérieuse expérience post-doctorale dans le domaine de la physiologie du développement et/ou de la reproduction chez les mammifères d’élevage.
Elle devra aussi justifier d’une expérience d’enseignement et d’encadrement d’étudiants. Une bonne maîtrise de l’anglais est nécessaire. Une expérience en nutrition et/ou en épigénétique seront un atout supplémentaire.

Un esprit d’équipe, une grande curiosité scientifique et un bon relationnel sont importants.

Votre qualité de vie à INRAE

En rejoignant INRAE, vous bénéficiez :

- de 30 jours de congés + 15 RTT par an (pour un temps plein)
d'un soutien à la parentalité : CESU garde d'enfants, prestations pour les loisirs ;
- de dispositifs de développement des compétences : formationconseil en orientation professionnelle ;
d'un accompagnement social : conseil et écoute, aides et prêts sociaux ;
de prestations vacances et loisirs : chèque-vacances, hébergements à tarif préférentiel ;
d'activités sportives et culturelles ;
- d'une restauration collective.

Consultez notre guide pour faciliter la venue et le séjour des scientifiques internationaux à INRAE

Nature du contrat

Les chaires de professeur junior permettent de recruter des scientifiques sur projet de recherche et d’enseignement pendant une durée de 3 ans. Puis, à l’issue de cette période et après évaluation de votre valeur scientifique et de votre aptitude professionnelle, vous pouvez accéder à un emploi de titulaire dans le corps des directeurs et directrices de recherche de 2e classe (DR2).

Une convention de recherche et d’enseignement précisera le parcours de titularisation que vous suivrez afin de vous permettre d'acquérir une qualification en rapport avec les missions du corps dans lequel vous avez vocation à être titularisé-e.

Les inscriptions sont ouvertes jusqu'au 12 avril 2024. Seuls seront convoqués à l’audition les candidats et les candidates préalablement sélectionné-es sur dossier par la commission de sélection.

Référence de l'offre

  • N° profil : CPJ24-PHASE-1
  • Corps : Chaire de Professeur Junior
  • Catégorie : A
  • Numéro du concours : 1

Contact

Venir en France Notre guide des accueils internationaux

Consulter

En savoir plus