CHAIRE CPJ24-ECOSOCIO-1

Instruments d’intervention publique pour une PAC au service des objectifs du Pacte Vert Européen (PACPVE)

35000 RENNES

Retour à la liste des postes de la campagne

Présentation d'INRAE

L’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (INRAE) est un établissement public de recherche placé sous la double tutelle du ministère en charge de l’agriculture et du ministère en charge de la recherche. 

C'est un acteur majeur de la recherche et de l’innovation créé le 1er janvier 2020. Institut de recherche finalisé issu de la fusion entre l’Inra et Irstea, INRAE rassemble une communauté de 12 000 personnes, avec 268 unités de recherche, de service et expérimentales, implantées dans 18 centres sur toute la France. 

L’institut se positionne parmi les tout premiers leaders mondiaux en sciences agricoles et alimentaires, en sciences du végétal et de l’animal, et se classe 11ème mondial en écologie-environnement. Face à l’augmentation de la population, au changement climatique, à la raréfaction des ressources et au déclin de la biodiversité, INRAE construit des solutions pour des agricultures multi-performantes, une alimentation de qualité et une gestion durable des ressources et des écosystèmes.

Environnement de travail, missions et activités

Nature et objet du projet de recherche à développer et activités associées :
Il est maintenant établi que la PAC et des politiques agro-environnementales des états-membres de l’Union Européenne ne permettront pas d’atteindre les objectifs du Pacte Vert pour l’Europe. Engager l’agriculture européenne sur la voie tracée par le Pacte Vert suppose donc, soit d’améliorer l’efficacité d’instruments déjà en place, soit de proposer d’autres instruments ou combinaisons d’instruments.
Le passage d’une obligation de moyens à une obligation de résultats ou l’octroi de bonus collectifs permettraient-il d’accroître l’adoption de contrats agro-environnementaux ? Dans quels types de situations des nudges peuvent-ils utilement compléter les incitations économiques des schémas de subvention ? Comment prendre en compte les effets des normes sociales dans la conception et la mise en œuvre des politiques agro-environnementales ?
Concevoir ce type d’instruments innovants suppose de solides bases en micro-économie et en économie comportementale. Analyser empiriquement leur efficacité nécessite de maîtriser les techniques de l’économie expérimentale. Cette thématique de recherche constitue le cœur de la CPJ.
Chercher à préserver les revenus des agriculteurs semble avoir conduit les décideurs publics à privilégier les subventions pour amener les agriculteurs à « verdir » leurs pratiques de production, avec un succès mitigé du point de vue environnemental. En cohérence avec la célèbre règle de Tinbergen (résumée par « un objectif, une politique »), il s’agit plutôt d’identifier les combinaisons cohérentes d’instruments pour modifier les pratiques des agriculteurs en préservant leurs revenus. Par exemple, dans quelle mesure des contrats d’assurance peuvent-ils compenser les effets de retraits de pesticides sur le revenu des agriculteurs ? Dans quelle mesure des taxes sur les intrants polluants permettraient d’accroître l’adoption de contrats agro-environnementaux ? Quelle est la meilleure combinaison d’instruments permettant d’atteindre des objectifs environnementaux médians sur l’ensemble d’un territoire tout en assurant une protection forte des quelques zones les plus sensibles de ce territoire ?
Ces questions appellent des recherches théoriques et empiriques originales, les instruments de politique publique étant surtout analysés sous l’angle de leur seule efficacité incitative dans la littérature économique. Cette thématique étant au cœur du projet scientifique de SMART, elle favorisera la mise en place collaborations fructueuses, y compris un co-encadrement de doctorant.

Nature et objet du projet d’enseignement :
SMART compte dans ses effectifs une dizaine d’enseignants-chercheurs rattachés au Département EGS (Economie, Gestion, Société) de l’Institut-Agro Rennes-Angers (IA RA). La question d’appui aux politiques publiques, d’évaluation des instruments et de mise en œuvre des politiques agro-environnementales est au cœur de la spécialisation d’ingénieur « Agroéconomie et politiques publiques » portée par le département EGS de l’IA RA et du Master « Economie appliquée à l'agriculture, la mer et l'environnement » (E2AME,) porté conjointement par l’IA RA et l’Université de Bretagne Occidentale. L’économiste recruté/e sera amené/e à intervenir dans ces formations de niveau M2, notamment dans les modules d’’économie publique appliquée au secteur agricole et à l’environnement ainsi que sur les méthodes d’évaluation des politiques publiques et des comportements.
Dans une logique plus interdisciplinaire, l’économiste recruté/e sera également appelé/e à intervenir sur les enjeux économiques de la transition agroécologique dans le cadre de la spécialisation « Agroecology » de l’IA RA ainsi que dans le programme PhD Track « Transitions environnementales » proposé par l’ENS de Rennes dans le cadre du projet « Excellences » IRIS-E.
Le titulaire de la CPJ pourra également être invité/e à participer aux enseignements d’économie de l’environnement et d’économie expérimentale de l’Université de Rennes 1 et au programme doctoral EDGE (suivi par la plupart des doctorants de l’UMR SMART).

Financement et moyens associés :
Package ANR : 200000€
Package INRAE : 88 000€
Autres financements : 145 000€
Total financement : 433 000€

Formations et compétences recherchées

Doctorat ou équivalent

Titulaire d’un doctorat ou PhD en économie, la candidate ou le candidat doit avoir de solides compétences théoriques et appliquées en économie expérimentale, en économie comportementale et en économie publique.
Une expérience dans le champ de des politiques agro-environnementales serait particulièrement appréciée.
Compte-tenu du thème de recherche envisagé, il s’agira pour la candidate ou le candidat de cibler les revues phares des champs de l’économie agricole et d’économie de l’environnement et, le cas échéant, des meilleures revues généralistes en économie. A terme il s’agira également de contribuer à des articles interdisciplinaires pour porter cette thématique dans des revues scientifiques généralistes.
La candidate ou le candidat doit également démontrer des capacités de conduite de projets collectifs de recherche, d’intégration dans des réseaux de recherche (nationaux et internationaux), d’encadrement doctoral et d’enseignement.

Votre qualité de vie à INRAE

En rejoignant INRAE, vous bénéficiez :

- de 30 jours de congés + 15 RTT par an (pour un temps plein)
d'un soutien à la parentalité : CESU garde d'enfants, prestations pour les loisirs ;
- de dispositifs de développement des compétences : formationconseil en orientation professionnelle ;
d'un accompagnement social : conseil et écoute, aides et prêts sociaux ;
de prestations vacances et loisirs : chèque-vacances, hébergements à tarif préférentiel ;
d'activités sportives et culturelles ;
- d'une restauration collective.

Consultez notre guide pour faciliter la venue et le séjour des scientifiques internationaux à INRAE

Nature du contrat

Les chaires de professeur junior permettent de recruter des scientifiques sur projet de recherche et d’enseignement pendant une durée de 3 ans. Puis, à l’issue de cette période et après évaluation de votre valeur scientifique et de votre aptitude professionnelle, vous pouvez accéder à un emploi de titulaire dans le corps des directeurs et directrices de recherche de 2e classe (DR2).

Une convention de recherche et d’enseignement précisera le parcours de titularisation que vous suivrez afin de vous permettre d'acquérir une qualification en rapport avec les missions du corps dans lequel vous avez vocation à être titularisé-e.

Les inscriptions sont ouvertes jusqu'au 12 avril 2024. Seuls seront convoqués à l’audition les candidats et les candidates préalablement sélectionné-es sur dossier par la commission de sélection.

Référence de l'offre

  • N° profil : CPJ24-ECOSOCIO-1
  • Corps : Chaire de Professeur Junior
  • Catégorie : A
  • Numéro du concours : 1

Contact

Venir en France Notre guide des accueils internationaux

Consulter

En savoir plus