Postdoc OT-22112

Post-doctorat en sciences sociales sur les recompositions de l’action publique territoriale de gestion des eaux ( Drôme-Isère)

38402 St Martin d'Hères

Retour à la liste des résultats

Présentation INRAE

L’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (INRAE) est un établissement public de recherche rassemblant une communauté de travail de 12 000 personnes, avec 272 unités de recherche, de service et expérimentales, implantées dans 18 centres sur toute la France. INRAE se positionne parmi les tout premiers leaders mondiaux en sciences agricoles et alimentaires, en sciences du végétal et de l’animal. Ses recherches visent à construire des solutions pour des agricultures multi-performantes, une alimentation de qualité et une gestion durable des ressources et des écosystèmes.

Environnement de travail, missions et activités

Vous serez accueilli.e par les unités de recherche Riverly de Lyon (https://riverly.inrae.fr/) et Lessem du centre INRAE (https://www.lessem.fr/) ainsi que l’UMR 5600 Environnement Ville Société (https://umr5600.cnrs.fr/) de Lyon.

Environnement et contexte de travail

L’eau est au cœur des défis sociaux et écologiques auxquels les territoires de moyennes montagnes méditerranéennes sont confrontés avec les dérèglements du système Terre. Les sécheresses de plus en plus fréquentes mettent à l’épreuve le cadre législatif et institutionnel, qui ne cesse de se réformer, alors même que les attentes sociales se renforcent quant à une meilleure prise en compte des limites planétaires, plus de justice dans le partage de l’eau entre les êtres vivants et une meilleure participation citoyenne aux décisions. Dans ce contexte et face à ces enjeux, le projet transdisciplinaire GGEMM (convention cadre Agence de l’EAU –ZABR) vise à étudier les recompositions de la gestion et de la gouvernance territoriales des eaux et à susciter une réflexion avec les parties-prenantes locales sur les transformations souhaitées et possibles dans le futur. Il s’intéresse à la fois aux évolutions de l’action publique territoriale et aux initiatives alternatives émergentes, ainsi qu’à leurs articulations. Il porte sur deux cas d’étude : les bassins versant de la Drôme (26) et de la Bourne (26-38). Vous travaillez dans le cadre de ce projet, grâce au soutien de l’EUR H2O’Lyon (ANR-17-EURE-0018) de l’Université de Lyon (UdL) dans le cadre du programme "Investissements d'Avenir" géré par l'Agence Nationale de la Recherche (ANR). Vous serez encadré.e par Sabine Girard et Anne Honegger (géographes) et bénéficierait d’un comité de pilotage interdisciplinaire (sciences hydrologiques – Eric Sauquet-Riverly ; économiques, politiques et de gestion). Vous travaillerez en collaboration scientifique étroite avec Samuel Pinjon, doctorant en géographie (Univ. Lyon 3). Vous serez également en lien régulier avec les partenaires opérationnels de terrain : collectivités territoriales, syndicats de rivières, associations.  

Objectifs et missions

Vous mènerez un travail de recherche-action sur la vallée de la Drôme et le bassin de Bourne, en développant une double approche analytique et participative.  Dans un premier temps, vous chercherez à comprendre et documenter les recompositions récentes (10 ans) de l’action publique territoriale et matière de gestion des eaux. Vous réaliserez des enquêtes qualitatives dans une visée comparative sur ces deux territoires contrastés en termes de trajectoire politico-institutionnelle mais confrontés à des enjeux similaires. Vous vous intéresserez à la redéfinition des périmètres d’intervention, à la reconfiguration des rôles et des articulations entre les différents acteurs (sphères politiques, techniques, économiques, scientifiques, citoyenne…) ainsi qu’aux modes d’organisation et de décision dans l’élaboration et la mise en œuvre des politiques locales d’adaptation au changement climatique. Vous interrogez les conditions et les facteurs territoriaux de la transformation des politiques locales de l’eau et leurs modalités de démocratisation et d’écologisation. Dans un second temps, vous concevrez et déploierez un dispositif participatif pour accompagner une réflexion collective sur les évolutions possibles, à court et moyen termes de la gouvernance territoriale des eaux. Ce dispositif visera à faire dialoguer une diversité d’acteurs sur leurs visions territoriales, leurs horizons normatifs, les enjeux de gouvernance et à identifier des pistes opérationnelles de transformation.

Vous serez plus particulièrement en charge de :

  • Effectuer une synthèse de la littérature et une analyse de la documentation locale sur les déterminants des recompositions de la gouvernance des eaux, ie : effets du changement climatique sur les cas d’étude, réformes politiques et réglementaires, évolution de la demande sociale, initiatives de la société civile, etc.
  • Contribuer à l’élaboration d’une grille de lecture des recompositions de la gestion et gouvernance territoriales des eaux
  • Mener une enquête qualitative sur les deux cas d’étude : analyse d’archives et de documents, entretiens semi-directifs, observation participante (réunions, activités)
  • Concevoir et animer une démarche participative sur la gouvernance territoriale de l’eau actuelle et futures ; encadrer un stagiaire en Master 2 en appui à cette tâche.
  • Contribuer à la valorisation des résultats de la recherche-action (rapport de recherche, communication ou article) ainsi qu’à leur diffusion et mise en discussion dans les arènes scientifiques et gestionnaires.

Formations et compétences recherchées

Doctorat

 

  •  Docteur.e en sciences humaines (géographie, sociologie, sciences politiques) ou en sciences de l’eau initié.e à la recherche en sciences sociales 
  •  Maitrise des méthodes qualitatives (et quantitatives) en sciences sociales
  •  Connaissances souhaitées : politiques de l’eau, politiques territoriales, usages et gestion des eaux continentales
  • Expériences : entretiens semi-directifs et analyse de discours (obligatoire) ; organisation et animation d’atelier participatifs (facultatif); recherches inter ou transdisciplinaires dans le domaine de l’eau (facultatif).

  Aptitudes recherchées :

 

  • Autonomie, rigueur et capacité d'organisation.
  • Gout et capacité de travail dans un contexte de recherche transdisciplinaire ; en particulier avec des acteurs (techniciens, élus, habitants, …)
  • Compétences rédactionnelles (français, anglais)
  • Titulaire du permis B

Votre qualité de vie à INRAE

En rejoignant INRAE, vous bénéficiez (selon le type de contrat et sa durée) :

-  jusqu'à 30 jours de congés + 15 RTT par an (pour un temps plein)
- d'un soutien à la parentalité : CESU garde d'enfants, prestations pour les loisirs ;
- de dispositifs de développement des compétences : formation, conseil en orientation professionnelle ;
- d'un accompagnement social : conseil et écoute, aides et prêts sociaux ;
- de prestations vacances et loisirs : chèque-vacances, hébergements à tarif préférentiel ;
- d'activités sportives et culturelles ;
- d'une restauration collective.

Modalités pour postuler

J'envoie mon CV et ma lettre de motivation

Référence de l'offre

  • Contrat : Postdoc
  • Durée : 14 mois
  • Début du contrat : 01/09/2024
  • Rémunération : à partir de 2815 € brut mensuel selon expérience + prise en charge des frais de mission
  • N° de l'offre : OT-22112
  • Date limite : 30/06/2024

Contact

Venir en France Notre guide des accueils internationaux

Consulter