Thèse OT-22078

Thèse Rôle des protéines MUSASHI-like dans la paroi de Brachypodium et Arabidopsis

44000 NANTES

Retour à la liste des résultats

Présentation INRAE

L’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (INRAE) est un établissement public de recherche rassemblant une communauté de travail de 12 000 personnes, avec 272 unités de recherche, de service et expérimentales, implantées dans 18 centres sur toute la France. INRAE se positionne parmi les tout premiers leaders mondiaux en sciences agricoles et alimentaires, en sciences du végétal et de l’animal. Ses recherches visent à construire des solutions pour des agricultures multi-performantes, une alimentation de qualité et une gestion durable des ressources et des écosystèmes.

Environnement de travail, missions et activités

VOTRE MISSION ET VOS ACTIVITÉS

Contexte et sujet de doctorat : la lignocellulose est un réservoir important de carbone, ainsi qu’une source de matière renouvelable utilisable par l’homme. La lignocellulose se compose de cellulose, d’hémicelluloses et de lignine et est principalement présente dans la paroi secondaire des cellules végétales (SCW). La SCW est essentielle pour le transport de la sève dans le xylème, la croissance verticale de la plante, ainsi que sa résistance contre les pathogènes. La composition de la SCW varie de façon importante en fonction du type cellulaire et du stade de développement des plantes, en particulier entre les dicotylédones et les monocotylédones. Des modifications mineures de la composition de la SCW peuvent entraîner des conséquences remarquables sur ses propriétés physico-chimiques et, par conséquent, sur le développement des plantes. La synthèse de la SCW est contrôlée au niveau transcriptionnel par un réseau hiérarchisé de facteurs de transcription. En dépit du rôle majeur tenu par ces mécanismes transcriptionnels dans la régulation de la SCW, quelques études supportent aussi l’implication de mécanismes post-transcriptionnels dans cette régulation. Les partenaires du projet MUSAWALL auquel ce sujet de thèse est adossé ont récemment mis en évidence l’implication d’une famille de protéines, les MSIL fixant l’ARN dans le contrôle du dépôt de la SCW chez Arabidopsis (Kairouani et al. 2023). Ces protéines présentent des homologies fonctionnelles avec le régulateur traductionnel animal MUSASHI et il est maintenant démontré que certains d’entre eux impactent la synthèse de SCW et notamment le dépôt de lignine ainsi que l’incorporation d’acide glucuronique et sa méthylation au niveau des glucuronoxylanes chez Arabidopsis.

 

Le projet de doctorat consiste à comprendre l’impact des MSIL sur les parois de graminées en utilisant Brachypodium comme modèle d’une part, et investiguer en détail le phénotype pariétal des mutants msil chez Arabidopsis d’autre part. Le projet allie l’intégration de techniques de pointe dans les domaines de la biologie moléculaire, de la biochimie et de l’imagerie cellulaire pour une vision la plus exhaustive possible de la fonction des MSIL chez les dicotylédones et les monocotylédones. Ce projet apportera au candidat des connaissances très larges sur la régulation de la paroi et son organisation structurale de même que la maîtrise de plusieurs techniques.

Environnement : en rejoignant INRAE, le doctorant bénéficiera d'excellentes conditions de travail dans les locaux et équipements de l'Institut. Le projet de thèse sera mené au sein de l'équipe pluridisciplinaire "Paroi Végétale et Polymères Pariétaux" (PVPP) dans l’unité INRAE-BIA à NANTES, composée de 15 chercheurs et techniciens permanents. L'INRAE BIA offre un accès à tout l'équipement et les méthodologies nécessaires pour l'étude, notamment ceux de la plateforme instrumentale BIBS. De plus, le contexte amènera le candidat à collaborer avec d’autres équipes internationales et nationales, en premier lieu avec celles du projet qui sont localisées à Perpignan (LGDP) et Toulouse (LRSV).

 

Encadrants : Richard Sibout, Mathilde Francin-Allami, Luc Saulnier, Thierry Lagrange

Référence : Kairouani et al. 2023. Elife. 2023 Sep 29:12:RP88207. doi: 10.7554/eLife.88207.

Formations et compétences recherchées

Master/Ingénieur (Bac+5)

Nous sommes à la recherche d’un(e) candidat(e) très motivé(e) ayant des connaissances (et si possible de l’expérience) dans l’utilisation de méthodes de microscopie, biologie moléculaire et biochimie. Le candidat ou la candidate devra être autonome et posséder également une forte aptitude à travailler au sein d’un groupe.

Votre qualité de vie à INRAE

En rejoignant INRAE, vous bénéficiez (selon le type de contrat et sa durée) :

-  jusqu'à 30 jours de congés + 15 RTT par an (pour un temps plein)
- d'un soutien à la parentalité : CESU garde d'enfants, prestations pour les loisirs ;
- de dispositifs de développement des compétences : formation, conseil en orientation professionnelle ;
- d'un accompagnement social : conseil et écoute, aides et prêts sociaux ;
- de prestations vacances et loisirs : chèque-vacances, hébergements à tarif préférentiel ;
- d'activités sportives et culturelles ;
- d'une restauration collective.

Modalités pour postuler

J'envoie mon CV et ma lettre de motivation

Référence de l'offre

  • Contrat : Thèse
  • Durée : 36 mois
  • Début du contrat : 01/10/2024
  • Rémunération : 2100€ à 2300€ brut mensuel
  • N° de l'offre : OT-22078
  • Date limite : 20/06/2024
Le centre Pays de la Loire

Biopolymères, Interactions et assemblages de Nantes (BIA) Equipe Allergie 44000 NANTES

Contact

Venir en France Notre guide des accueils internationaux

Consulter