Apprentissage OT-22062

BUT 3éme année Biologie Médicale et Biotechnologie

37380 NOUZILLY

Retour à la liste des résultats

Présentation INRAE

L’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (INRAE) est un établissement public de recherche rassemblant une communauté de travail de 12 000 personnes, avec 272 unités de recherche, de service et expérimentales, implantées dans 18 centres sur toute la France. INRAE se positionne parmi les tout premiers leaders mondiaux en sciences agricoles et alimentaires, en sciences du végétal et de l’animal. Ses recherches visent à construire des solutions pour des agricultures multi-performantes, une alimentation de qualité et une gestion durable des ressources et des écosystèmes.

Environnement de travail, missions et activités

DEVELOPPEMENT D’UN OUTILS DE TOXICOLOGIE PREDICTIVE POUR LA REPRODUCTION ET LE DEVELOPPEMENT DEDIE A L’ESPECE « OISEAU »
Equipe SENSOR, UMR PRC, Centre de recherche INRAE Val de Loire, 37380 Nouzilly
 

Contexte de l’équipe d’accueil    

L’Unité Mixte de Recherches Physiologie de la Reproduction et Comportements, située à Nouzilly près de Tours, conduit des recherches conduit des recherches fondamentales et appliquées dans trois grands champs disciplinaires chez les mammifères et les oiseaux: la biologie du comportement et la neuroendocrinologie, la biologie systémique et la modélisation, et la biologie de la reproduction. Au sein de cette unité, notre équipe, SENSOR, qui est composée de 6 permanents dont deux chercheurs et un chercheur hospitalo-universitaire et dont les objectifs de recherche sont de comprendre le rôle du métabolisme énergétique et l'impact de ses dérèglements sur les fonctions gonadiques en utilisant des modèles agronomiques (volaille, bovin), des souris et des échantillons humains. L’équipe étudie plus précisément l’implication des signaux énergétiques à la fois de types nutritionnels et hormonales à différentes échelles: au niveau de l’organe (l’ovaire et le testicule), de l’organite (mitochondrie) et moléculaire.
Les programmes de recherche de l’équipe SENSOR s’implique 1/ dans le développement d'approches innovantes qui permettent aussi bien d’identifier le niveau énergétique de l’animal pour mieux prédire les effets sur la fertilité, comme l’utilisation de l’imagerie médicale de manière non invasive sur des espèces avicoles ou la mesure de biomarqueurs sensibles circulants (ex : hormones du tissus adipeux et du foie), 2/ dans l’élaboration d’outils qui permettent de prendre en compte la complexité tissulaire et des interrelations entre les organes que ce soit aussi bien dans l’utilisation de co-cultures dynamiques, du développement de cultures d’organoïdes testiculaires ou d’analyses bioinformatiques (omics, data mining,, base de données).

Projet scientifique de l’apprenti(e)

Contexte et enjeux    
Les effets délétères des contaminations environnementales sur la santé et le développement durable sont régulièrement dénoncés à la fois au niveau régional, national et international. Parmi les contaminants, il existe des contaminants naturels comme les mycotoxines, toxines produites par les champignons présents sur les céréales qui inquiètent les éleveurs, mais aussi des contaminants chimiques (ex : pesticides) dont certains présentent des activités décrites comme perturbateurs endocriniens qui agissent sur la production de gamètes.
Les oiseaux, contrairement aux mammifères, présentent une sensibilité aux molécules perturbatrices (de type perturbateur endocrinien oestrogéniques) plus importante car elles permettent de reverser quasi complètement le sexe gonadique. Ainsi l’embryon male qui est exposé a des œstrogènes peut avoir un ovaire, et inversement, un embryon femelle qui n’est pas exposé aux estrogènes présentent des testicules avec la formation de spermatozoïdes (Vaillant et al., 2003). Cela s’explique d’un point de vue morphologique, car au début de son développement, l'embryon de l'oiseau possède deux gonades indifférenciées ainsi que des canaux de Müller (canaux qui vont former les cornes utérines et qui se relient aux ovaires) et des canaux de Wolff (canaux qui vont relier les testicules). Ces canaux vont soient se différencier ou régresser en fonction du sexe. Étant donné que les récepteurs d'œstrogènes contrôlent le développement d'un phénotype sexuel féminin chez les oiseaux, les perturbateurs endocriniens (xénobiotiques œstrogéniques et anti-oestrogéniques) peuvent perturber la différenciation de manière dose-dépendante, provoquant une féminisation chez les mâles et une masculinisation chez les femelles (Berg et al., 2001 ; Hirst et coll., 2017). De plus, chez les oiseaux femelles, un seul ovaire va persister, le deuxième ovaire va régresser, alors que chez le male, les deux testicules vont rester. Ce dimorphisme sexuel permet facilement de déterminer précocement si l’embryon a été en contact de perturbateur endocrinien.    
Avec des collaborateurs à Paris, en Suède, et en Espagne, nous avons mis en place un test de toxicologie utilisant l’embryon de poulet et qui utilise ses caractéristiques morphologiques. La finalité est donc de déterminer si une molécule a une activité de perturbateur endocrinien (PE), et à quelle dose, en analysant le développement des gonades dans le modèle de poulet (Gallus gallus domesticus).

Objectifs et stratégie

Le projet scientifique que je présente ici, est de valider et optimiser une méthode de test en reprotoxicologie dédié aux espèces oiseaux (aussi bien pour la faune sauvage que pour les volailles à caractère agronomique). Ce projet fait partie d’un projet financé jusque 2026 qui s’intéresse aux rôles de ces molécules perturbatrices, et de mieux identifier les perturbations qu’elles peuvent conduire sur la fonction gonadique de poulet tout en utilisant une approche responsable et innovante qui limite l’utilisation de l’expérimentation animale
Nous utiliserons le modèle d’embryon de poulet et nous évaluerons à l’aide de molécules témoin, ou oestrogéniques connues la sensibilité du test par des analyses histologiques et moléculaires.
Les résultats obtenus, grâce à ce modèle, permettront d’utiliser ce nouveau test pouridentifier si des molécules sont des perturbateurs endocriniens ou des reprotoxiques sans utiliser des approches lourdes d’expérimentation animale comme les tests réalisés sur les rongeurs.
L’étudiant-e aura ainsi à conduire et mener une expérimentation de l’exposition du composé à différentes concentrations jusqu’à l’analyse des essais avec un dernier volet communication des résultats auprès de nos collaborateurs internationaux.    
Par ailleurs, les approches utilisées seront financées en grande partie par le projet. Je pense que ce projet, financé, et qui a un objectif finalisé serait un projet intéressant pour un apprenti. Nous avons pu démarrer un pré-projet avec un Master 1 en mai 2023 et les résultats que nous avons obtenus ont été positives et nous ont permis d’obtenir un 2nd volet qui est présenté dans ce projet ici.
L’apprenti(e) mettra en œuvre des techniques de biologie moléculaire, d’imagerie, culture cellulaire
Le projet pédagogique de l’apprenti(e) sera réparti en plusieurs étapes au cours des 31 semaines d’apprentissage dans l’équipe SENSOR: L’apprenti sera intégré dans une équipe qui compte 6 permanents dont deux chercheurs et un chercheur hospitalo-universitaire. Il respectera les horaires de travail en vigueur sur le Centre Val de Loire. Il aura accès au restaurant du Centre et bénéficiera d’une subvention pour ses repas. Un logement à tarif réduit lui sera proposé sur place au centre social. S’il est logé sur Tours, il pourra emprunter les bus mis à disposition gratuitement pour les personnels venant travailler sur le Centre.

Formations et compétences recherchées

BTS/DUT (Bac+2)

Votre qualité de vie à INRAE

En rejoignant INRAE, vous bénéficiez (selon le type de contrat et sa durée) :

-  jusqu'à 30 jours de congés + 15 RTT par an (pour un temps plein)
- d'un soutien à la parentalité : CESU garde d'enfants, prestations pour les loisirs ;
- de dispositifs de développement des compétences : formation, conseil en orientation professionnelle ;
- d'un accompagnement social : conseil et écoute, aides et prêts sociaux ;
- de prestations vacances et loisirs : chèque-vacances, hébergements à tarif préférentiel ;
- d'activités sportives et culturelles ;
- d'une restauration collective.

Modalités pour postuler

J'envoie mon CV et ma lettre de motivation

Référence de l'offre

  • Contrat : Apprentissage
  • Durée : 1 an
  • Début du contrat : 02/09/2024
  • N° de l'offre : OT-22062
  • Date limite : 31/08/2024
Venir en France Notre guide des accueils internationaux

Consulter