Thèse OT-21963

Thèse : La conduite en lactation longue comme levier de résilience du troupeau caprin laitier : approche par modélisation des trajectoires biologiques individuelles

91120 PALAISEAU

Retour à la liste des résultats

Présentation INRAE

L’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (INRAE) est un établissement public de recherche rassemblant une communauté de travail de 12 000 personnes, avec 272 unités de recherche, de service et expérimentales, implantées dans 18 centres sur toute la France. INRAE se positionne parmi les tout premiers leaders mondiaux en sciences agricoles et alimentaires, en sciences du végétal et de l’animal. Ses recherches visent à construire des solutions pour des agricultures multi-performantes, une alimentation de qualité et une gestion durable des ressources et des écosystèmes.

Environnement de travail, missions et activités

Vous serez accueilli.e au sein de l’unité mixte de recherche MoSAR (Modélisation Systémique Appliquée aux Ruminants), INRAE-AgroParisTech-Université Paris-Saclay, sur le campus Agro Paris Saclay (91120 Palaiseau) et qui dispose d’une chèvrerie expérimentale de 120 chèvres laitières (78850 Thiverval-Grignon). Dans le cadre d’un dispositif de financement CIFRE, le projet de thèse s’effectuera en collaboration avec l’Institut de l’Elevage (IDELE).

IDELE est un institut technique national, qui vise à créer de la valeur pour les élevages herbivores et leurs filières. Ces travaux de recherche et de développement s’articulent autour de thématiques qui répondent aux enjeux principaux des élevages et des filières : optimiser le fonctionnement technique des élevages, répondre aux attentes sociétales. Avec plus de 300 salariés répartis sur l’ensemble du territoire national, IDELE fédère les énergies, additionne les intelligences au service de tous. Dans ce cadre-là vous participerez à la vie du service Productions Laitières dans lequel vous serez affecté.e.

Le maintien des chèvres en lactation longue (plus de 16 mois) a été mis en œuvre initialement en élevage en cas d’échec de reproduction pour conserver des femelles performantes au sein du cheptel ou pour prolonger leur durée de vie productive en fin de carrière. Au cours des dernières décennies, le recours à cette pratique n’a cessé de progresser dans les élevages pour être désormais considéré comme une stratégie à part entière répondant à des objectifs multiples. Les lactations longues apportent de la souplesse dans la conduite du troupeau et la gestion du travail, sont présentées comme un élément de réponse à certains enjeux sociétaux (limitation du nombre de chevreaux abattus, bien-être animal) et sont considérées comme un élément de résilience pour les systèmes d’élevage. Il manque cependant aujourd’hui des connaissances scientifiques pour objectiver le recours à cette pratique, à la fois en termes de réponses biologiques de la femelle laitière et également en termes de conséquences sur la stratégie de conduite du troupeau.

Le projet de thèse vise à caractériser les trajectoires biologiques des chèvres en lactation longue pour comprendre leur diversité et leur rôle dans la résilience du système d’élevage. A l’échelle de l’animal, l’objectif est de comprendre les déterminants des réponses à la lactation longue, en particulier les interactions entre l’ingestion de matière sèche, la production laitière et l’utilisation des réserves corporelles. A l’échelle du troupeau, l’objectif est de comprendre les conséquences de l’intégration des lactations longues sur la gestion des effectifs (réforme et renouvellement), la conduite de la reproduction et la courbe de livraison de lait.

Le projet de thèse s’insère dans le projet ESCaLL, piloté par IDELE et financé par le programme CASDAR FranceAgriMer. Il sera structuré autour des activités suivantes :

  • Analyse de données individuelles d’ingestion, production laitière et poids vif, issues de suivis longitudinaux de chèvres conduites en lactation dans l’installation expérimentale MoSAR pour caractériser la réponse biologique des animaux à la conduite en lactation longue.
  • Amélioration d’un modèle dynamique existant de chèvre laitière pour intégrer les connaissances produites sur les trajectoires biologiques.  
  • Intégration des modalités de prise de décision du recours à la lactation longue dans un simulateur informatique de fonctionnement du troupeau caprin laitier.
  • Elaboration des plans de simulation pour étudier les limites du recours à la lactation longue en fonction du contexte d’élevage et tester des scénarios de perturbations (stress thermique par exemple) et évaluer la résilience du système d’élevage. Les plans de simulations seront à co-construire en interaction avec les acteurs du projet en cohérence avec les attentes de la filière caprine.

Vous serez amené à communiquer sur vos résultats via l’Institut de l’Elevage et via INRAE et à vous déplacer sur le territoire national et en UE.

Formations et compétences recherchées

Master/Ingénieur (Bac+5)

Nous recherchons un.e candidat.e ayant de solides connaissances en zootechnie/biologie animale, une sensibilité à l’approche système et une forte motivation pour l’analyse de données et la modélisation. Des bases de programmation (R ou Python) seront donc un atout. Nous attendons de bonnes compétences en anglais, à l’écrit et à l’oral, ainsi qu’une bonne capacité de communication avec une diversité de partenaires. Rigueur, autonomie et organisation seront également des aptitudes recherchées.

Votre qualité de vie à INRAE

En rejoignant INRAE, vous bénéficiez (selon le type de contrat et sa durée) :

-  jusqu'à 30 jours de congés + 15 RTT par an (pour un temps plein)
- d'un soutien à la parentalité : CESU garde d'enfants, prestations pour les loisirs ;
- de dispositifs de développement des compétences : formation, conseil en orientation professionnelle ;
- d'un accompagnement social : conseil et écoute, aides et prêts sociaux ;
- de prestations vacances et loisirs : chèque-vacances, hébergements à tarif préférentiel ;
- d'activités sportives et culturelles ;
- d'une restauration collective.

Modalités pour postuler

J'envoie mon CV et ma lettre de motivation

Référence de l'offre

  • Contrat : Thèse
  • Durée : 36 mois
  • Début du contrat : 01/11/2024
  • Rémunération : 2100€ Brut/moi en 2024
  • N° de l'offre : OT-21963
  • Date limite : 31/05/2024

Contact

Venir en France Notre guide des accueils internationaux

Consulter