Mission temporaire OT-13392

Chercheur-se post-doctoral-e en écotoxicologie aquatique

69100 VILLEURBANNE

Retour à la liste des résultats

Présentation INRAE

L’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (INRAE) est un établissement public de recherche rassemblant une communauté de travail de 12 000 personnes, avec 268 unités de recherche, de service et expérimentales, implantées dans 18 centres sur toute la France. INRAE se positionne parmi les tout premiers leaders mondiaux en sciences agricoles et alimentaires, en sciences du végétal et de l’animal. Ses recherches visent à construire des solutions pour des agricultures multi-performantes, une alimentation de qualité et une gestion durable des ressources et des écosystèmes.

Environnement de travail, missions et activités

Vous serez accueilli-e au sein de de l'unité de recherche interdisciplinaire sur les hydrosystèmes RiverLy, dans l'équipe « Ecotoxicologie » (https://www6.lyon-grenoble.inrae.fr/riverly-ecotox/), dont les locaux sont situés à Villeurbanne. L'équipe est reconnue pour ses travaux dans le domaine de l'écotoxicologie aquatique animale et de la biosurveillance. Les recherches de l’équipe traitent différentes questions sur 1 - le transfert des contaminants chimiques dans le biote ; 2 – l’évaluation et la compréhension de la toxicité chronique de ces contaminants (perturbation endocrine, effets transgénérationnels) à l’aide d’approches physiologiques et moléculaires (notamment protéomique) ; 3 – l’examen des différences de sensibilité aux contaminants entre populations et entre espèces ; 4 - le développement de méthodes de biosurveillance in situ de la contamination et de la toxicité des milieux aquatiques.

L’objet de cette offre de poste en écotoxicologie s’inscrit dans la dynamique ouverte dans l’équipe autour de l’étude du comportement de fuite face à la contamination chimique au sein de la diversité des invertébrés aquatiques. Le comportement de fuite face à l’exposition à des pics de contamination est une réponse reconnue parmi les plus précoces et sensibles en écotoxicologie aquatique animale. Celle-ci n’est pourtant que peu mobilisée parmi les outils disponibles pour l’évaluation du risque chimique (substances, rejets ...). Un partenariat engagé entre le laboratoire d’écotoxicologie INRAE Lyon et la société Viewpoint a abouti récemment au développement d’un dispositif, le ToxMate (www.toxmate.fr). Celui-ci mesure en sortie de stations urbaines le comportement locomoteur d’invertébrés aquatiques via analyse vidéo et fournit en temps réel un indicateur de la dégradation de la qualité du rejet en se basant sur une détection du comportement de fuite chez des organismes conditionnés et isolés pour être exposés en ligne. L’analyse est aujourd’hui réalisée en routine sur trois espèces européennes d’eau douce, appartenant à trois grands groupes phylogénétiques : Gammarus fossarum (Crustacé), Erpobdella testacea (Annélide) et Radix auricularia (Gastéropode). Ces espèces présentent des sensibilités différentielles aux diverses familles de micropolluants.

Cette approche multi-espèces offre l’opportunité d’aborder de façon originale des questions scientifiques relatives à la problématique de l’intégration et de la quantification des différences de sensibilités entre espèces.

Vous inscrivant dans la question de la variabilité interspécifique de la sensibilité aux contaminants, vous serez plus particulièrement en charge de :

  • caractériser le comportement de fuite lors d’exposition aux contaminants chez de nouvelles espèces notamment au sein des mêmes grands taxons.
  • en menant un travail de définition d’espèces de substitution, appréhender la question de la représentativité de l’utilisation d’espèces modèles en écotoxicologie et de l’intégration de la diversité spécifique dans l’évaluation du risque chimique.
  • potentiellement étendre cette réflexion au niveau intra-spécifique via la comparaison du comportement de différentes populations aux histoires de vie ou d’exposition variées au sein de la même espèce (Gammaridés).

Une des perspectives à la sortie de l’étude sera la possibilité d’adapter le dispositif ToxMate à de nouveaux contextes d’application (nouvelles zones géographiques, eaux urbaines, marines, …).

Formations et compétences recherchées

Doctorat

Formation recommandée : Doctorat en écotoxicologie ou écophysiologieConnaissances souhaitées : Mise en œuvre d’approches expérimentales sur espèces modèles et/ou environnementales.

Votre qualité de vie à INRAE

En rejoignant INRAE, vous bénéficiez (selon le type de contrat et sa durée) :

-  jusqu'à 30 jours de congés + 15 RTT par an (pour un temps plein)
- d'un soutien à la parentalité : CESU garde d'enfants, prestations pour les loisirs ;
- de dispositifs de développement des compétences : formation, conseil en orientation professionnelle ;
- d'un accompagnement social : conseil et écoute, aides et prêts sociaux ;
- de prestations vacances et loisirs : chèque-vacances, hébergements à tarif préférentiel ;
- d'activités sportives et culturelles ;
- d'une restauration collective.

Modalités pour postuler

J'envoie mon CV et ma lettre de motivation

Référence de l'offre

  • Contrat : Mission temporaire
  • Durée : 15 mois
  • Début du contrat : 01/01/2022
  • Rémunération : 2 371,13 € à 2 553,88 €/mois
  • N° de l'offre : OT-13392
  • Date limite : 15/11/2021

Contact