Thèse OT-11559

Diversité des pratiques alimentaires en production porcine biologique et conséquences sur la variabilité des qualités des produits (QuAliBio)

35590 Saint-Gilles

Retour à la liste des résultats

Présentation INRAE

L’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (INRAE) est un établissement public de recherche rassemblant une communauté de travail de 12 000 personnes, avec 268 unités de recherche, de service et expérimentales, implantées dans 18 centres sur toute la France. INRAE se positionne parmi les tout premiers leaders mondiaux en sciences agricoles et alimentaires, en sciences du végétal et de l’animal. Ses recherches visent à construire des solutions pour des agricultures multi-performantes, une alimentation de qualité et une gestion durable des ressources et des écosystèmes.

Environnement de travail, missions et activités

Vous serez accueilli(e) au sein de l’UMR PEGASE (Physiologie, Environnement et Génétique pour l’Animal et les Systèmes d’Elevage), INRAE, L’Institut Agro-Agrocampus Ouest, localisée près de Rennes (35).

Votre sujet de thèse de Doctorat concernera la diversité des pratiques alimentaires en production porcine biologique et ses conséquences sur la variabilité des qualités des produits. L’augmentation de la consommation de produits biologiques (AB) dont le porc atteste du besoin des consommateurs de diversification des produits alimentaires et de leurs modes de production. L’alimentation des porcs, associée à d’autres facteurs d’élevage, module les qualités intrinsèques (sensorielle, nutritionnelle, technologique…) et extrinsèques ou d’image (éthique, impacts environnementaux…) des viandes. La nouvelle réglementation européenne AB (2022) va renforcer le lien au territoire via la localisation des ressources, entraînant une diversification des pratiques alimentaires (nature, valeur nutritive et taux d’incorporation des matières premières et fourrages, ajustement aux besoins nutritionnels). Quelles sont les conséquences sur les qualités intrinsèques et extrinsèques des viandes ? Quelles pratiques permettent de renforcer les synergies entre dimensions de qualité? L’objectif est de fournir des références scientifiques pour raisonner l’alimentation dans une approche de qualité globale des productions animales AB ou conventionnelles visant des pratiques agro-écologiques.

Vous serez plus particulièrement en charge de :

  1. Réaliser, par analyse de type cartographie systémique de la littérature, une grille croisant les spécifications du cahier des charges AB et les différentes dimensions de la qualité. Identifier la diversité des pratiques alimentaires et leurs conséquences sur la qualité. Construire des scénarios de pratiques alimentaires et choisir deux scénarios contrastés à tester.
  2. Mettre en place et suivre une expérimentation en élevage expérimental biologique (Porganic INRAE, 86 Rouillé). Evaluer les conséquences des deux scénarios alimentaires sur la qualité intrinsèque de la viande par des analyses biochimiques et physico-chimiques des tissus, indicateurs de qualité sensorielle, nutritionnelle et technologique de la viande, associées à une analyse sensorielle de la viande par un jury expert. Un séjour de quelques mois à l’Université de Ghent (Belgique) permettra de compléter les analyses de valeur nutritionnelle et de découvrir un nouvel environnement scientifique.
  3. Intégrer les résultats de l’expérimentation, analyser les conséquences des scénarios sur les différentes dimensions de la qualité à l’aide de la grille produite précédemment, caractériser les synergies et antagonismes entre ces dimensions en incluant d’autres indicateurs relatifs aux dimensions éthique et environnementale mesurés par d’autres scientifiques de l’unité. Rédiger votre manuscrit de thèse et valoriser vos travaux par des articles scientifiques, présentations en conférences et participer à la dissémination des résultats auprès des acteurs.

Date d’entrée en fonction:  1er novembre ou 1er décembre 2021

Formations et compétences recherchées

Master/Ingénieur (Bac+5)
  • Formation recommandée : Niveau M2 : master ou ingénieur agri/agro, validé d’ici fin 2021
  • Connaissances souhaitées : Sciences animales, statistiques, anglais ; des connaissances en sciences de l’aliment seraient appréciées
  • Expérience appréciée : conduite de projet (étudiant ou professionnel) ; des candidatures de jeunes diplômés recherchant ou ayant déjà une première expérience professionnelle seront également appréciées 
  • Aptitudes recherchées : travail en équipe, autonomie ; attrait pour la recherche finalisée, l’expérimentation et les approches pluridisciplinaires et intégratives (de l’amont à l’aval)

Votre qualité de vie à INRAE

En rejoignant INRAE, vous bénéficiez (selon le type de contrat et sa durée) :

-  jusqu'à 30 jours de congés + 15 RTT par an (pour un temps plein)
- d'un soutien à la parentalité : CESU garde d'enfants, prestations pour les loisirs ;
- de dispositifs de développement des compétences : formation, conseil en orientation professionnelle ;
- d'un accompagnement social : conseil et écoute, aides et prêts sociaux ;
- de prestations vacances et loisirs : chèque-vacances, hébergements à tarif préférentiel ;
- d'activités sportives et culturelles ;
- d'une restauration collective.

Modalités pour postuler

Pour plus d’informations sur cette offre, contacter Benedicte Lebret (benedicte.lebret@inrae.fr) ou Lucile Montagne (lucile.montagne@agrocampus-ouest.fr)

 Le projet détaillé est disponible sur le site Thèses en Bretagne Loire, Ecole doctorale EGAAL :

https://theses.doctorat-bretagneloire.fr/egaal/copy_of_theses-2020 > PEGASE

Les candidatures doivent être adressées uniquement via ce site

Date limite pour postuler : 30 juin 2021

Référence de l'offre

  • Contrat : Thèse
  • Durée : 36 mois
  • Début du contrat : 01/11/2021
  • Rémunération : 1874 € brut mensuel
  • N° de l'offre : OT-11559
  • Date limite : 30/06/2021