Postdoc OT-22098

Post-doctorat en sociologie: effet des technologies numériques sur la production de connaissances en agriculture

77420 CHAMPS SUR MARNE

Retour à la liste des résultats

Présentation INRAE

L’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (INRAE) est un établissement public de recherche rassemblant une communauté de travail de 12 000 personnes, avec 272 unités de recherche, de service et expérimentales, implantées dans 18 centres sur toute la France. INRAE se positionne parmi les tout premiers leaders mondiaux en sciences agricoles et alimentaires, en sciences du végétal et de l’animal. Ses recherches visent à construire des solutions pour des agricultures multi-performantes, une alimentation de qualité et une gestion durable des ressources et des écosystèmes.

Environnement de travail, missions et activités

Le Laboratoire Interdisciplinaire Sciences Innovations Sociétés (LISIS, UMR 9003) recrute un.e chercheur.e contractuel.le en sociologie (18 mois, temps plein) pour enquêter sur l’effet des technologies numériques sur la production de connaissances en agriculture.

Présentation du projet

Le projet CoEDiTAg (Coévolution des équipements, des technologies digitales et des modèles agroécologiques) a pour objectif de comprendre la coévolution entre le développement des équipements et technologies numériques, et la transformation des exploitations agricoles et des entreprises du secteur (coopératives, conseil, matériel agricole, etc.). Ce projet interroge les trajectoires de coévolution entre numérique et agriculture, et s’intéresse notamment aux stratégies des acteurs, à leurs interactions socio-économiques, aux politiques publiques. Les technologies numériques vont- elles renforcer l'industrialisation de l'agriculture, ou être un levier pour son écologisation ?

Au sein de ce projet, le Work Package n°2 s’intéresse à la production et à la transformation des savoirs. La transition écologique de l’agriculture implique a priori un renouvellement des contenus et des modes de production des connaissances en agriculture. Sur le sujet, des discours contradictoires s’affrontent. D’un côté, les capteurs, les logiciels, les engins connectés prétendent produire une meilleure information (en qualité et en quantité) sur les processus agricoles, et ainsi favoriser des décisions optimales sur le plan productif et écologique. De l’autre, la numérisation de l’agriculture est souvent critiquée pour ses effets de standardisation, de verrouillage des pratiques et des modèles, et la déspécialisation des compétences professionnelles (Carolan, 2020). Cependant, peu de recherches ont encore réellement documenté la manière dont les technologies numériques transforment - ou non - les pratiques et les connaissances mobilisées pour gouverner et organiser l’activité agricole.

Au sein du WP2, notre équipe de recherche composée de Baptiste Kotras (LISIS, INRAe), Soazig Di Bianco (LARESS, ESA) et Victor Potier (LISIS, UGE) s’intéresse à la manière dont les technologies numériques transforment la production et la prescription de connaissances à l’échelle des fermes. Comment les acteurs et les outils “numériques” transforment-ils ces configurations ? Quels effets ont-ils sur les prescriptions, sur les techniques et les pratiques professionnelles des agriculteurs ? Comment impactent-ils la connaissance que les agriculteurs ont de leurs exploitations et de leur environnement de travail ? Ces technologies et équipements numériques incitent-ils à plus d’autonomie dans l’activité où font- ils peser le risque d’une standardisation accrue ? La sociologie de l’innovation a montré de longue date que les technologies sont sujettes à de multiples et complexes réappropriations de la part des usagers, parfois même au-delà (voire à l’encontre) des usages imaginés par leurs concepteurs (Akrich 1987; Flichy 1995). Par une méthode d’enquête qualitative, basée sur la réalisation d’observations ethnographiques et d’entretiens semi-directifs, nous cherchons à saisir les logiques de conception et de prototypage des équipements numériques pour comprendre leur rôle dans la mise en relation des acteurs, la mise en circulation des connaissances, et l’organisation des collectifs professionnels (Potier, 2021).

Deux terrains principaux sont identifiés pour le/la chercheur.e qui sera recruté.e.

  • Observation et entretiens au sein d’un processus de conception d’un outil de modélisation agronomique à l’échelle d’un projet européen coordonné par l’institut Arvalis.
  • Observations et entretiens dans le Grand Ouest, au sein d’un ensemble de startups spécialisées notamment dans la mesure du bien-être animal, et d’exploitations agricoles expérimentales, labellisées “Digiferme”, testant l’usage d’outils connectés.

Il est également possible (mais non obligatoire) pour le/la candidat.e de proposer des terrains d’enquête jugés pertinents au regard du projet.

Il est en outre attendu que la personne recrutée participe aux activités scientifiques collectives de l’équipe au sein du projet Coeditag ainsi qu’à la vie scientifique du LISIS, notamment les séminaires mensuels.

Formations et compétences recherchées

Doctorat

Titre exigé : doctorat en sociologie ou autre discipline des sciences sociales (anthropologie, géographie, science politique).

Profil souhaité :

  • Expérience de recherche dans un (ou plusieurs) des domaines suivants : sociologie de l’innovation, STS, sociologie de l’agriculture, sociologie économique, sociologie du travail et des organisations.
  • Maîtrise de l’enquête qualitative et des méthodes ethnographiques.
  • Aisance en anglais oral (entretiens et observations) et écrit.
  • Être détenteur.ice du permis B sera apprécié.

Votre qualité de vie à INRAE

En rejoignant INRAE, vous bénéficiez (selon le type de contrat et sa durée) :

-  jusqu'à 30 jours de congés + 15 RTT par an (pour un temps plein)
- d'un soutien à la parentalité : CESU garde d'enfants, prestations pour les loisirs ;
- de dispositifs de développement des compétences : formation, conseil en orientation professionnelle ;
- d'un accompagnement social : conseil et écoute, aides et prêts sociaux ;
- de prestations vacances et loisirs : chèque-vacances, hébergements à tarif préférentiel ;
- d'activités sportives et culturelles ;
- d'une restauration collective.

Modalités pour postuler

J'envoie mon CV et ma lettre de motivation
Fiche de poste postdoctorat UMR LISIS.docxdocx - 20.04 KB

Référence de l'offre

  • Contrat : Postdoc
  • Durée : 18 mois
  • Début du contrat : 01/10/2024
  • Rémunération : Grille de rémunération Chargé de recherche contractuel: entre 3135 et 3726€ brut mensuel selon expérience
  • N° de l'offre : OT-22098
  • Date limite : 30/06/2024

Contact

Venir en France Notre guide des accueils internationaux

Consulter