Stage OT-14781

Caractérisation des contraintes liées à l’urbanisme vis-à-vis du développement d’une agriculture périurbaine durable en zone inondable

34070 MONTPELLIER

Retour à la liste des résultats

Présentation INRAE

L’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (INRAE) est un établissement public de recherche rassemblant une communauté de travail de 12 000 personnes, avec 268 unités de recherche, de service et expérimentales, implantées dans 18 centres sur toute la France. INRAE se positionne parmi les tout premiers leaders mondiaux en sciences agricoles et alimentaires, en sciences du végétal et de l’animal. Ses recherches visent à construire des solutions pour des agricultures multi-performantes, une alimentation de qualité et une gestion durable des ressources et des écosystèmes.

Contexte : le projet CAFRUA

Ce stage s’insère dans le projet de recherche CAFRUA (Challenges of Agriculture adaptation to Flood Risk in Urban Areas). A l'échelle de 70 communes autour de Montpellier a été mis en place depuis 2019 un système pluri-disciplinaire d’observation des impacts des inondations (http://so-ii.org). Sur ce territoire, un système d’information géographique a été construit et de nombreuses enquêtes ont déjà été menées.

Au sein de ce dispositif d’observatoire, l'objectif du projet de recherche CAFRUA est d'analyser comment les activités agricoles situées en zone inondable contribuent à l'adaptation des territoires face aux impacts du changement climatique. Dans les territoires soumis à une forte urbanisation, la question des opportunités et des contraintes entre deux politiques d'aménagement sera particulièrement étudiée : la préservation, voire la restauration de l'agriculture périurbaine, et la maîtrise de l'occupation des sols en zone inondable. Le projet vise également à analyser les capacités d'adaptation nécessaires aux systèmes agricoles périurbains pour trouver des trajectoires pérennes de développement tout en contribuant à réduire globalement les effets de l'inondation sur le territoire.

Le projet CAFRUA est financé par la Fondation Agropolis (Labex Agro) et implique une équipe pluri-disciplinaire (géographie, économie, agronomie) d’INRAE (Umr G-Eau, Umr Innovation), du CNRS (Umr Art-Dev) et de l’université de Montpellier (Umr LAGAM).

Environnement de travail, missions et activités

Mission principale

La personne recrutée analysera les contraintes liées au foncier et à l’urbanisme dans le développement d’une agriculture périurbaine durable en zone inondable.

L’interdiction des nouvelles constructions en zone inondable est nécessaire pour la protection des biens et des personnes, mais peut représenter un obstacle supplémentaire pour l’installation d’agriculteurs dans les espaces périurbains. Pour fonctionner, l’activité agricole a besoin de bâtiments (serres, hangars, hébergement des animaux, lieu de transformation/conditionnement des produits, éventuellement lieu de vente ou logement). Ces bâtiments n’ont pas tous besoin d’être localisés sur les parcelles agricoles de l’exploitation mais ils doivent être à proximité.

Le stage permettra de caractériser les contraintes rencontrées par les agriculteurs actuels (ou par les personnes souhaitant s’installer en agriculture) en matière d’urbanisme, et les solutions trouvées, la manière dont ils se sont adaptés ou envisagent de s’adapter à ces contraintes. Il permettra ainsi d’identifier des pistes pour une meilleure gestion spatiale du bâti agricole dans les zones inondables (solutions techniques, initiatives individuelles et collectives des agriculteurs et des collectivités locales).

 

Activités

  • Analyse documentaire et cartographique des contraintes réglementaires à la construction de bâtiments agricoles.
    • Comparaison des plans locaux d’urbanisme (PLU) : analyse des règlements des zones agricoles situées en zone inondable.
    • Identification des contraintes supplémentaires à la construction liées à d’autres règlementations (plans de prévention des risques inondations, loi Littoral, etc.)
    • Cartographie et synthèse des résultats.
    • Identification de zones à enjeux où les contraintes sont fortes et les potentialités de développement de l’agriculture également.
  • Réalisation d’entretiens auprès d’un échantillon d’agriculteurs et de municipalités situées dans ces zones à enjeux
    • Préparation des grilles d’entretien
    • Les entretiens avec les agriculteurs porteront sur le bâti de leur exploitation, leur perception des contraintes liées aux inondations et aux règles d’urbanisme en zone inondable, leurs adaptations passées ou envisagées (stratégies foncières, récupération de bâtis existants, constructions informelles, etc.).
    • Les entretiens auprès de techniciens ou d’élus municipaux en charge de l’urbanisme porteront sur leurs perceptions des enjeux liés au bâti en zone agricole inondable, sur l’évolution de la réglementation et sur les solutions mises en place ou envisagées (mutualisation, regroupement ou adaptation de bâtiments, par exemple).
    • Conduite des entretiens, enregistrement.
    • Retranscription partielle des entretiens, analyse de discours.
  • Rédaction d’un rapport de stage

Formations et compétences recherchées

Licence/Master (Bac+3/5)

Compétences clés

  • Capacité à réaliser des entretiens semi-directifs approfondis
  • Capacité à lire des cartes et à comprendre des règlementations d’urbanisme
  • L’équipe du projet aidera le stagiaire si besoin en SIG

 

Qualifications souhaitées

  • Formation de géographie, urbanisme (ou autre science sociale avec un attrait pour l’urbanisme) ou formation d’ingénieur agronome.
  • Formation ou expérience montrant une connaissance de l’agriculture.
  • En fonction du profil de la personne recrutée, l’équilibre entre les tâches pourra être adapté. Le stage peut en effet insister davantage soit sur l’urbanisme et l’analyse du bâti, soit sur le fonctionnement de l’exploitation agricole et les stratégies foncières.

Votre qualité de vie à INRAE

En rejoignant INRAE, vous bénéficiez (selon le type de contrat et sa durée) :

-  jusqu'à 30 jours de congés + 15 RTT par an (pour un temps plein)
- d'un soutien à la parentalité : CESU garde d'enfants, prestations pour les loisirs ;
- de dispositifs de développement des compétences : formation, conseil en orientation professionnelle ;
- d'un accompagnement social : conseil et écoute, aides et prêts sociaux ;
- de prestations vacances et loisirs : chèque-vacances, hébergements à tarif préférentiel ;
- d'activités sportives et culturelles ;
- d'une restauration collective.

Modalités pour postuler

J'envoie mon CV et ma lettre de motivation

Référence de l'offre

  • Contrat : Stage
  • Durée : 4 à 6 mois
  • Début du contrat : Dès que possible
  • Rémunération : 580e par mois
  • N° de l'offre : OT-14781
  • Date limite : 15/07/2022
Le centre Occitanie-Montpellier

UMR INNOVATION 34070 MONTPELLIER Site web

Contact

Venir en France Notre guide des accueils internationaux

Consulter