Thèse OT-11726

Offre de thèse : Impact de la production des bétaine lipides chez les algues et les plantes sur la résistance à la carence en phosphate

38000 GRENOBLE

Retour à la liste des résultats

Présentation INRAE

L’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (INRAE) est un établissement public de recherche rassemblant une communauté de travail de 12 000 personnes, avec 268 unités de recherche, de service et expérimentales, implantées dans 18 centres sur toute la France. INRAE se positionne parmi les tout premiers leaders mondiaux en sciences agricoles et alimentaires, en sciences du végétal et de l’animal. Ses recherches visent à construire des solutions pour des agricultures multi-performantes, une alimentation de qualité et une gestion durable des ressources et des écosystèmes.

Environnement de travail, missions et activités

Vous serez accueilli(e) au sein de l’équipe LIPID du laboratoire LPCV sur le site du CEA Grenoble

La thèse sera encadrée par Juliette Jouhet et Morgane Michaud.

La carence en phosphate est un stress nutritif fréquemment rencontré en milieu naturel et qui impacte de façon importante la croissance des organismes photosynthétiques tels que les algues et les plantes. Les lipides jouent un rôle fondamental dans l’adaptation de ses organismes à ce stress. L’objectif de la thèse est de mesurer l’impact de la production de bétaine lipides chez les algues et les plantes sur la résistance à la carence en phosphate. Pour atteindre cet objectif, nous proposons une stratégie basée sur trois axes de recherches :

1) l’étude in silico des voies de synthèses des bétaine lipides en étudiant l’apparition, la modification et la disparition des gènes de bétaines synthases (Bta) au cours de l’évolution ;

2) l’étude in vivo dans deux espèces de microalgues, Phaeodactylum tricornutum (une diatomée) et Microchloropsis gaditana (un eustigmatophyte), génétiquement modifiées pour manquer soit du phospholipide PC ou de bétaine lipides afin de valider l’impact fonctionnel et architectural sur les membranes et la physiologie cellulaire en présence et en absence de phosphate.

3) le transfert des résultats de recherche fondamentale vers l’amélioration des plantes : l’objectif est de réaliser une preuve de concept en exprimant un gène de synthèse de bétaine lipide sous contrôle d’un promoteur fort ou inductible par la carence de Pi chez la plante modèle Arabidopsis thaliana sauvage ou affecté dans l’export de DGDG du chloroplaste vers les mitochondries (Michaud et al., 2016). L’étude portera sur l’homéostasie des lipides, l’architecture membranaire et cellulaire et enfin sur l’amélioration du fitness de la plante lors d’une carence en phosphate.

Formations et compétences recherchées

Master/Ingénieur (Bac+5)

Connaissances souhaitées : Biologie moléculaire, phylogénie, physiologie végétale

Aptitudes recherchées : Autonome, capable de travailler en équipe

Votre qualité de vie à INRAE

En rejoignant INRAE, vous bénéficiez (selon le type de contrat et sa durée) :

-  jusqu'à 30 jours de congés + 15 RTT par an (pour un temps plein)
- d'un soutien à la parentalité : CESU garde d'enfants, prestations pour les loisirs ;
- de dispositifs de développement des compétences : formation, conseil en orientation professionnelle ;
- d'un accompagnement social : conseil et écoute, aides et prêts sociaux ;
- de prestations vacances et loisirs : chèque-vacances, hébergements à tarif préférentiel ;
- d'activités sportives et culturelles ;
- d'une restauration collective.

Modalités pour postuler

J'envoie mon CV et ma lettre de motivation

Référence de l'offre

  • Contrat : Thèse
  • Durée : 3 ans
  • Début du contrat : 01/10/2021
  • Rémunération : 1 874,41 € brut mensuel
  • N° de l'offre : OT-11726
  • Date limite : 30/06/2021
Le centre Lyon-Grenoble Auvergne-Rhône-Alpes

Laboratoire de Physiologie Cellulaire et Végétale 38000 GRENOBLE Site web

Contact