Thèse OT-11715

Offre de thèse : Synergies et compromis entre bien-être animal et performances technico-économiques et environnementales en élevage bovins allaitants

63122 SAINT GENES CHAMPANELLE

Retour à la liste des résultats

Présentation INRAE

L’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (INRAE) est un établissement public de recherche rassemblant une communauté de travail de 12 000 personnes, avec 268 unités de recherche, de service et expérimentales, implantées dans 18 centres sur toute la France. INRAE se positionne parmi les tout premiers leaders mondiaux en sciences agricoles et alimentaires, en sciences du végétal et de l’animal. Ses recherches visent à construire des solutions pour des agricultures multi-performantes, une alimentation de qualité et une gestion durable des ressources et des écosystèmes.

Environnement de travail, missions et activités

Description de l’unité et de l’équipe d’accueil :
La thèse est proposée par l’Unité Mixte de Recherche sur les Herbivores (UMRH), rattachée à INRAE et VetAgro Sup (https://umrhbioinfo.clermont.inrae.fr/Intranet/web/UMRH). Le.la doctorant.e sera intégré.e aux équipes COMETE (Conception Modélisation et Evaluation des sysTèmes d’Elevage) et CARAIBE (Comportement Animal, Robustesse et Approche Intégrée du Bien-Etre). L’équipe COMETE conduit des travaux pour concevoir des systèmes d’élevage d’herbivores qui concilient performances économiques et environnementales, en valorisant des fourrages et d'autres ressources qui n’entrent pas en compétition avec l’alimentation humaine. L'équipe CARAIBE se focalise sur les pratiques qui promeuvent la robustesse animale, le bien-être et la santé des animaux. Le.la doctorant.e bénéficiera de l’appui (méthodes, outils, expertise) des ingénieurs et chercheurs d’INRAE et de l’Institut de l’Elevage (Idele) collaborant au sein de l’Unité Mixte Technologique Services rendus par les Systèmes Allaitants Multiperformants (UMT SeSAM). L’encadrement de la thèse sera assuré par Jean-Joseph Minviel (co-directeur de thèse), Patrick Veysset (co-directeur de thèse), et Isabelle Veissier (Encadrant HDR). Le.la doctorant.e sera également encadré(e) par M’hand Fares à l'unité mixte de recherche Systèmes d'élevage méditerranéens et tropicaux (UMR SELMET).
 Contexte et enjeux L’élevage doit répondre à des objectifs multiples (fourniture de protéines animales, préservation de l’environnement, respect du bien-être des animaux entre autres) tout en assurant la viabilité économique des exploitations et des filières. Ces différents objectifs des systèmes d’élevage sont souvent examinés de façon séparée et leurs interactions (synergies ou antagonisme ainsi que les décisions d’arbitrage pour arriver à un compromis sont mal connues. Ainsi, la littérature ne fournit pas de références claires permettant de conseiller les éleveurs sur la façon d’assurer la multi-performance de leurs exploitations. L'environnement concurrentiel des systèmes de production animale peut inciter au développement de systèmes d’élevage à forte productivité, sans se préoccuper du bien-être animal (au-delà des réglementations minimales en vigueur et du minimum nécessaire aux yeux de l’éleveur pour assurer une productivité satisfaisante) et/ou des impacts environnementaux. Le bien-être des animaux (incluant leur santé) apparait pourtant comme un facteur central du processus de production et des performances des exploitations. Les performances économiques et environnementales des exploitations et le bien-être des animaux ne varient pas toujours dans le même sens, de sorte qu’il est nécessaire de trouver des compromis. En présence de contraintes financières et techniques (p. ex., coûts des intrants, coût des infrastructures, temps des pratiques, et perte de productivité), un éleveur peut choisir des niveaux de production qui ne maximisent pas la préservation de l’environnement ou le bien-être animal. La thèse ambitionne de contribuer à mieux comprendre les liens entre les différents aspects des systèmes d'élevage (bovins allaitants) et à enrichir les débats sur la transition vers des pratiques d’élevage plus durables. L’effet de groupes de pratiques d’élevage sur la multi-performance (bien-être animal, performances technico-économiques et environnementales) des exploitations sera analysé et les déterminants des interactions (synergies ou antagonismes) entre ces différentes composantes seront identifiés.
 Missions et activités confiées :
La thèse vise à répondre à la question de recherche suivante : Comment des interactions positives et négatives peuvent-elles émerger entre les performances technico-économiques et environnementales de l'exploitation et le bien-être des animaux d’élevage bovins allaitants ?
Pour y répondre trois sous-questions seront traitées :
 Quelles pratiques permettent de renforcer les synergies et d’adoucir les antagonismes entre les performances des systèmes d’élevage ?
 Quel cadre analytique permet d’agréger les indicateurs et d’analyser les déterminants de la multi-performance des exploitations ?
 Quels sont les coûts et bénéfices économiques d'un système favorable au bien-être des animaux et à l’environnement ?

INRAE
Missions

 Veille bibliographique ;

 Rédaction de synthèses bibliographiques ;

 Proposition d’un cadre d’analyse de la multi-performance des élevages bovins allaitants intégrant le bien-être et la santé animale

 Recueil de données à l’échelle du troupeau et de l’exploitation d’élevage (bien-être animal, économie, environnement) et structuration de bases de données ;

 Traitement des données (statistiques, recherche opérationnelle, économétrie) avec développement de méthodes originales ;

 Reporting des résultats d’analyses ; synthèse et discussion des résultats ;

 Rédaction de publications scientifiques ;

 Participation à la dissémination scientifique des résultats.

Formations et compétences recherchées

Master/Ingénieur (Bac+5)

 Bac+5 (Master ou équivalent) en agroéconomie, ou zootechnie/bien-être animal avec des compétences en économie. Des formations dans d’autres domaines pourront être considérées si elles sont pertinentes pour le sujet de thèse ;
 Intérêt pour les systèmes d’élevage ;
 Goût pour les analyses quantitatives (statistiques, économétrie, recherche opérationnelle) ;
 Goût pour les approches de terrain ;
 Capacité rédactionnelle et de synthèse ;
 Maîtrise des logiciels Stata, R, ou GAMS;
 Capacités d’organisation, autonomie et flexibilité ;
 Anglais courant écrit et parlé.

Votre qualité de vie à INRAE

En rejoignant INRAE, vous bénéficiez (selon le type de contrat et sa durée) :

-  jusqu'à 30 jours de congés + 15 RTT par an (pour un temps plein)
- Navettes gratuites assurant la liason Clermont-Ferrand Theix ;
- de dispositifs de développement des compétences : formation, conseil en orientation professionnelle ;
- d'un accompagnement social : conseil et écoute, aides et prêts sociaux ;
- de prestations vacances et loisirs : chèque-vacances, hébergements à tarif préférentiel ;
- d'activités sportives et culturelles ;
- d'une restauration collective.

Modalités pour postuler

J'envoie mon CV et ma lettre de motivation

Référence de l'offre

  • Contrat : Thèse
  • Durée : 36 mois
  • Début du contrat : 01/11/2021
  • Rémunération : 1874,41
  • N° de l'offre : OT-11715
  • Date limite : 31/07/2021
Le centre Clermont-Auvergne-Rhône-Alpes

UMR 1213 - unité mixte de recherche sur les herbivores 63122 SAINT GENES CHAMPANELLE Site web