Apprentissage OT-11701

DEUST bio-industries et biotechnologies

78352 Jouy en Josas

Retour à la liste des résultats

Présentation INRAE

L’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (INRAE) est un établissement public de recherche rassemblant une communauté de travail de 12 000 personnes, avec 268 unités de recherche, de service et expérimentales, implantées dans 18 centres sur toute la France. INRAE se positionne parmi les tout premiers leaders mondiaux en sciences agricoles et alimentaires, en sciences du végétal et de l’animal. Ses recherches visent à construire des solutions pour des agricultures multi-performantes, une alimentation de qualité et une gestion durable des ressources et des écosystèmes.

Environnement de travail, missions et activités

L’unité Microbiologie de l’alimentation au service de la santé (MICALIS), située à Jouy-en-Josas (78), est une unité mixte de recherche et d’enseignement associant l’INRA et l’AgroParisTech (APT). L’unité MICALIS regroupe un collectif de 340 personnes s’intéressant à la microbiologie fondamentale et appliquée. Elle regroupe vingt équipes de recherche, organisées en trois pôles thématiques.
L’équipe « Biofilms et Communautés Spatialement Organisées » (B3D) fait partie des neuf équipes du pôle « Adaptation Bactérienne et Pathogénèse » (ABP). Les travaux de ce pôle portent sur les mécanismes moléculaires mis en oeuvre lors de réponses adaptatives et de processus pathogéniques, ainsi que sur les dynamiques génomiques des bactéries opportunistes d’origine alimentaire pouvant avoir un impact sur la santé de l’Homme. Ces travaux ont pour objectifs le développement d’outils d’identification des dangers, de stratégies de prévention et de lutte contre les microorganismes pathogènes d’origine alimentaire.Le sujet proposé s’inscrit dans les activités de recherche de l’unité MICALIS dans l’équipe B3D. Les travaux de l’équipe sont centrés sur la compréhension des mécanismes de régulation de l’adhésion microbienne aux surfaces, de la formation de biofilms et de l’organisation spatiale des communautés bactériennes dans les matrices alimentaires.
L’apprenti.e travaillera plus particulièrement dans l’axe « adaptation bactérienne au stress au sein de milieux structurés » de l’équipe B3D. Cet axe s’intéresse aux mécanismes d’adaptation impliqués dans l’organisation spatio-temporelle des communautés bactériennes évoluant dans l’aliment. Dans ce cadre nous étudions le comportement de la bactérie pathogène d’origine alimentaire Listeria monocytogenes au sein de matrices structurées.
En lien avec le maitre d’apprentissage, l’apprenti.e sera chargé·e de mettre en oeuvre des protocoles de physiologie ainsi que de génétique et biologie moléculaire sur différentes espèces de bactéries. L’apprenti.e réalisera des expériences visant à construire puis à utiliser des souches bactériennes modifiées pour être fluorescentes et permettre ainsi leur suivi dans des milieux complexes. Les bactéries ainsi modifiées, commensales ou pathogènes opportunistes, seront utilisées dans des études in vitro et dans des modèles ex vivo (matrices alimentaires). La détection de la fluorescence sera réalisée par différentes techniques de quantification et d’imagerie.
 

L’apprenti.e travaillera en milieu confiné (laboratoires de classe 2 pour les risques biologiques) après avoir suivi les formations nécessaires.

Formations et compétences recherchées

BAC

Modalités pour postuler

J'envoie mon CV et ma lettre de motivation

Référence de l'offre

  • Contrat : Apprentissage
  • Durée : 2 ans
  • Début du contrat : 01/09/2021
  • N° de l'offre : OT-11701
  • Date limite : 31/08/2021
Le centre Ile-de-France - Jouy-en-Josas - Antony

UMR 1319 MICALIS MICrobiologie de l'ALImentation au service de la Santé 78352 Jouy en Josas

Contact