Mission temporaire OT-10425

Chargé-e de mission Modélisation et science réglementaire

75338 PARIS CEDEX 07

Retour à la liste des résultats

Présentation INRAE

L’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (INRAE) est un établissement public de recherche rassemblant une communauté de travail de 12 000 personnes, avec 268 unités de recherche, de service et expérimentales, implantées dans 18 centres sur toute la France. INRAE se positionne parmi les tout premiers leaders mondiaux en sciences agricoles et alimentaires, en sciences du végétal et de l’animal. Ses recherches visent à construire des solutions pour des agricultures multi-performantes, une alimentation de qualité et une gestion durable des ressources et des écosystèmes.

Environnement de travail, missions et activités

INRAE et l’IFREMER ont été chargés par les ministères en charge de l’écologie, de l’agriculture et de l’enseignement supérieur de conduire une expertise scientifique collective (ESCo) relative aux impacts des produits phytopharmaceutiques et de bio-contrôle (PPP) sur la biodiversité et les services écosystémiques. Il s’agit, afin d’éclairer les politiques publiques conduites en lien avec le programme Ecophyto II+, d’établir un point sur l’état actuel des connaissances scientifiques relevant de ce domaine.

Les modalités de sa réalisation sont basées sur les principes de conduite des ESCo formalisés à INRAE par la direction à l’expertise scientifique, à la prospective et aux études (DEPE). Elles reposent sur l’analyse de la littérature scientifique par un groupe pluridisciplinaire d’experts scientifiques choisis pour leurs compétences sur le sujet, sous la coordination de pilotes scientifiques et avec l’appui d’une équipe projet de la DEPE.

Missions

L’ESCo est fondée sur l’analyse de la littérature existante sur les questions posées, qui est réalisée par les experts scientifiques. En ce qui concerne le volet méthodologique, il est plus spécifiquement demandé une analyse critique des modèles existants et des bases de données disponibles en tenant compte de leurs domaines de validité. Pour ce faire, le.la chargé.e de mission établira un état des lieux des outils de traitement de données mobilisés dans le cadre des procédures de mise en marché des PPP (aux niveaux européen et national pour l’autorisation de mise en marché (AMM) et le suivi post-AMM des produits), et de ceux plus largement disponibles ou en développement dans le domaine académique.

Cet état des lieux sera confronté à un aperçu des dispositifs mis en œuvre dans d’autres pays du monde, actifs en matière d’évaluation des impacts sur la biodiversité et les services écosystémiques.

Activités

Etablir l’état des lieux des processus d’évaluation scientifique des risques dans le cadre de l’autorisation de mise en marché, et du suivi des impacts dans le cadre de la surveillance post-AMM des produits phytopharmaceutiques, aux niveaux européen (EFSA) et national (ANSES).

Identifier leurs principales évolutions historiques.

 

Etablir un état des lieux des approches méthodologiques mises en œuvre dans ce cadre, et des bases de données et outils de modélisation qu’elles mobilisent.

Analyser les intérêts et limites de ces approches, au regard de la connaissance académique qui aura été parallèlement analysée par les experts de l’ESCo.

Observer les similitudes ou divergences d’approches révélées par une comparaison avec un ou deux autres systèmes d’encadrement des produits phytopharmaceutiques, hors Europe.

Rédiger une analyse des résultats, dans une perspective de valorisation académique.

Encadrement

Le comité d’experts de l’ESCo est structuré en 13 sous-groupes de travail dont un porte sur la réglementation, et un autre sur les outils de modélisation.

Ces activités seront menées en lien étroit avec les experts qui coordonnent le volet réglementaire et le volet modélisation de l’ESCo. Le.a chargé.e de mission sera encadré.e sur le plan opérationnel par la Chef de projet qui coordonne la conduite de l’ESCo, et sous la direction scientifique de la pilote de l’ESCo en charge des aspects modélisation et réglementation.

Le.la chargé.e de mission participera autant que de besoin aux réunions de l’équipe-projet et à celles des experts.

Formations et compétences recherchées

Master/Ingénieur (Bac+5)

Ingénieur ou docteur dans le domaine de l’analyse des données, ayant déjà rencontré le domaine des sciences réglementaires.

Connaissances en matière d’écotoxicologie et d’analyse des écosystèmes.

Intérêt pour les questions relatives à l’évaluation des risques et au traitement scientifique des incertitudes.

Votre qualité de vie à INRAE

En rejoignant INRAE, vous bénéficiez :

- de 30 jours de congés + 15 RTT par an (pour un temps plein)
- d'un soutien à la parentalité : CESU garde d'enfants, prestations pour les loisirs ;
- de dispositifs de développement des compétences : formation, conseil en orientation professionnelle ;
- d'un accompagnement social : conseil et écoute, aides et prêts sociaux ;
- de prestations vacances et loisirs : chèque-vacances, hébergements à tarif préférentiel ;
- d'activités sportives et culturelles ;
- d'une restauration collective.

Modalités pour postuler

J'envoie mon CV et ma lettre de motivation

Référence de l'offre

  • Contrat : Mission temporaire
  • Durée : 18 mois
  • Début du contrat : 04/01/2021
  • Rémunération : selon son profil et son niveau de diplôme, le/la candidat.e aura un statut d’ingénieur.e de recherches, avec un salaire sera compris entre 2 371 € et 2 919 € bruts/mois (selon grille de salaire d’INRAE).
  • N° de l'offre : OT-10425
  • Date limite : 15/11/2020
Le centre Centre-siège

UAR1241 DEPE Direction Expertise scientifique collective, Prospective et Etudes 75338 PARIS CEDEX 07

Contact