Stage OT-10423

Analyse de la diversité de réponse au stress hydrique pour un panel d’espèces adventices

21000 Dijon

Retour à la liste des résultats

Présentation INRAE

L’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (INRAE) est un établissement public de recherche rassemblant une communauté de travail de 12 000 personnes, avec 268 unités de recherche, de service et expérimentales, implantées dans 18 centres sur toute la France. INRAE se positionne parmi les tout premiers leaders mondiaux en sciences agricoles et alimentaires, en sciences du végétal et de l’animal. Ses recherches visent à construire des solutions pour des agricultures multi-performantes, une alimentation de qualité et une gestion durable des ressources et des écosystèmes.

Environnement de travail, missions et activités

Les adventices sont un bioagresseur majeur en grande culture (Oerke, 2006). Notamment en raison de la compétition qu’elles exercent vis-à-vis des plantes cultivées, elles peuvent induire d’importantes baisses de rendement et de qualité des récoltes. On considère généralement que la lumière est la principale ressource pour laquelle plantes cultivées et adventices sont en compétition dans les systèmes intensifs en milieu tempéré. Néanmoins, la disponibilité en eau est amenée à être moins pléthorique et plus fluctuante dans le contexte de changement climatique (https://www.eea.europa.eu/data-and-maps/figures/projected-changes-in-water-limited). La compétition pour l’eau pourrait donc jouer un rôle accru dans la dynamique des communautés végétales des agroécosystèmes.
Les modèles mécanistes qui simulent les effets des systèmes de culture en interaction avec le pédoclimat sur la dynamique des communautés des plantes cultivées et adventices peuvent constituer des outils puissants pour identifier des stratégies durables de gestion des adventices. C’est le cas de FLORSYS (Colbach et al., 2014). Ce modèle 3D individu-centré représente, à pas de temps journalier, le fonctionnement de chaque plante du couvert (par exemple, sa phénologie, sa production de biomasse, la répartition de sa biomasse entre les différents compartiments de la plante) ainsi que leurs interactions en fonction du système de culture et du pédoclimat. Dans ce modèle, les équations sont génériques (c’est-à-dire valable pour n’importe quelle espèce, qu’elle soit cultivée ou adventice, mono- ou dicotylédone, printanière ou estivale…). Les différences de comportements entre espèces sont reflétées par les paramètres du modèle qui correspondent à des caractéristiques biologiques (également appelées traits) des espèces.

L’objectif principal de ce stage est de caractériser la diversité de réponse au stress hydrique au sein d’un panel d’espèces adventices, dans l’optique de développer un module de compétition pour l’eau pour le modèle FLORSYS. En participant à l’acquisition et à l’analyse des données issues d’une expérimentation qui sera menée pendant le stage sur la plateforme de phénotypage à haut-débit, il s’agira de quantifier la diversité de réponse de la morphologie d’espèces adventices au stress hydrique (approche d’écologie comparative). Un autre objectif du stage consistera à faire une synthèse bibliographique sur les formalismes qui ont été utilisés dans la littérature pour modéliser l’offre et la demande en eau des plantes.

Activités

- En collaboration avec le personnel de l’équipe, suivi de l’expérimentation, réalisation des prélèvements et des mesures sur le matériel végétal
- Mise en forme et analyse statistique des données
- Synthèse bibliographique sur la formalisation de l’offre et la demande en eau

Formations et compétences recherchées

Master/Ingénieur (Bac+5)

Étudiant en école d’ingénieur en agronomie/agriculture ou équivalent
- Connaissances : agronomie générale, statistiques (et éventuellement modélisation)
- Compétences opérationnelles : maîtrise de R
- Langues : Français (courant) et Anglais (bon niveau)
- Permis de conduire (le cas échéant) : pas nécessaire

Modalités pour postuler

J'envoie mon CV et ma lettre de motivation

Référence de l'offre

  • Contrat : Stage
  • Durée : 6 mois
  • Début du contrat : 01/01/2021
  • Rémunération : 555 € par mois.
  • N° de l'offre : OT-10423
  • Date limite : 15/12/2020
Le centre Bourgogne-Franche-Comté

UMR1347 Agroécologie 21000 Dijon

Contact