Mission temporaire OT-10399

Ingénieur–e en expérimentation et instrumentation

69626 VILLEURBANNE

Retour à la liste des résultats

Présentation INRAE

L’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (INRAE) est un établissement public de recherche rassemblant une communauté de travail de 12 000 personnes, avec 268 unités de recherche, de service et expérimentales, implantées dans 18 centres sur toute la France. INRAE se positionne parmi les tout premiers leaders mondiaux en sciences agricoles et alimentaires, en sciences du végétal et de l’animal. Ses recherches visent à construire des solutions pour des agricultures multi-performantes, une alimentation de qualité et une gestion durable des ressources et des écosystèmes.

Environnement de travail, missions et activités

Vous serez accueilli(e) au sein de l’unité de recherche REVERSAAL « REduire Réutiliser Valoriser Les Ressources Des Eaux Résiduaires ». Elle mène des recherches sur les procédés de valorisation et traitement des effluents urbains, c’est-à-dire les eaux résiduaires, les rejets urbains de temps de pluie, et les boues d’épuration. Elle a pour objectif de faire progresser les connaissances et d’élaborer des préconisations pertinentes et innovantes en termes de conception, de dimensionnement, d’exploitation et d’optimisation des installations. Elle développe des méthodes et des outils innovants et transférables aux acteurs opérationnels publics et privés. Ces recherches contribuent à préfigurer la station d’épuration du futur, et son intégration dans le continuum réseau-station-rivière.

En partenariat avec l’Agence de l’Eau RMC, l’IGE de Grenoble et l’unité PROSE d’Antony, l’unité REVERSAAL coordonne le projet SETIER, dont l’objectif est d’évaluer la possibilité d’utiliser de nouveaux capteurs et centrales d’acquisitions dites « Open-source » et « low-cost » dans le cadre du suivi de la qualité des eaux et de la consommation énergétique des stations d’épuration.  

A ce jour, il n’existe pas de retour d’expérience (fiabilité, incertitudes, contraintes) sur les mesures réalisées avec ce type de capteur appliqués à la problématique du traitement et de la valorisation des eaux résiduaires. On peut imaginer l’intérêt de tels capteurs dans la gestion durable des filières, qu’elles soient intensives ou extensives. La multiplication des capteurs permettrait :

  • d’améliorer les connaissances sur les processus impliqués dans les procédés, en accédant précisément à l’aide de capteurs à la variabilité spatiale et temporelle des paramètres d’intérêt ;
  • de proposer des capteurs et enregistreurs de suivi accessibles et continus pour aider au pilotage des systèmes et ainsi  accélérer la réactivité des opérateurs en cas de dysfonctionnement , au meilleur rapport qualité/prix;
  • d’apporter de nouvelles informations sur les caractéristiques des procédés et des filières telles que les limites de fonctionnement par rapport à la charge maximale, la non-homogénéité des écoulements et son impact sur les performances de traitement, l’adaptation de la dépense énergétique.
Dans le cadre du projet, le travail demandé sera la mise en œuvre et l’évaluation métrologique de différents capteurs pour le suivi de la qualité des eaux (température, conductivité, pH, turbidité, oxydoréduction, etc) et le suivi de la consommation énergétique.
 

Vous serez plus particulièrement en charge de :

  • La mise en œuvre de ces nouveaux capteurs, en lien avec le groupe technique de l’unité REVERSAAL et de ses partenaires (IGE et INRAE d’Antony).
  • L’évaluation métrologique en laboratoire sur banc expérimental de l’ensemble des capteurs retenus.
  • Tests de nouvelles centrales d’acquisition « open-hardware » en conditions réelles (station d’épuration).
  • La rédaction de rapports d’évaluation et d’un guide technique.
  • La co-animation  avec un chercheur senior des ateliers thématiques dans le cadre du projet.

  • Travail en équipe et avec nos partenaires, ce qui peut conduire à  de nombreux déplacements sur Grenoble et Paris
  • Travail sur la plateforme expérimentale de la Feyssine et sur stations d’épuration, en présence de différents effluents dont des eaux usées traitées.

Formations et compétences recherchées

Master/Ingénieur (Bac+5)

Formation recommandée : Master dans le domaine du traitement de l’eau ou de l’instrumentation ou en électronique instrumentale

Connaissances souhaitées : Métrologie-Instrumentation-Électronique, mise en œuvre de capteurs sur bancs d’essais

Des connaissances en programmation (Python ou C++) seraient appréciées

Des connaissances dans le domaine de l’assainissement seraient un plus

Expérience appréciée : instrumentation et / ou métrologie et /ou électronique

Aptitudes recherchées : prise d’initiative, bon relationnel et autonomie

Votre qualité de vie à INRAE

En rejoignant INRAE, vous bénéficiez :

- de 30 jours de congés + 15 RTT par an (pour un temps plein)
- d'un soutien à la parentalité : CESU garde d'enfants, prestations pour les loisirs ;
- de dispositifs de développement des compétences : formation, conseil en orientation professionnelle ;
- d'un accompagnement social : conseil et écoute, aides et prêts sociaux ;
- de prestations vacances et loisirs : chèque-vacances, hébergements à tarif préférentiel ;
- d'activités sportives et culturelles ;
- d'une restauration collective.

Modalités pour postuler

J'envoie mon CV et ma lettre de motivation

Référence de l'offre

  • Contrat : Mission temporaire
  • Durée : 14 mois
  • Début du contrat : 01/01/2021
  • Rémunération : entre 2 033.73€ brut mensuel et 2 296,15€ selon profil
  • N° de l'offre : OT-10399
  • Date limite : 01/11/2020
Le centre Lyon-Grenoble Auvergne-Rhône-Alpes

REVERSAAL 69626 VILLEURBANNE

Contact