CONCOURS IR22-ECODIV-1

Ingénieur-e en télédétection incendie

13100 LE THOLONET

Retour à la liste des postes de la campagne

Présentation d'INRAE

L’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (INRAE) est un établissement public de recherche placé sous la double tutelle du ministère en charge de l’agriculture et du ministère en charge de la recherche. 

C'est un acteur majeur de la recherche et de l’innovation créé le 1er janvier 2020. Institut de recherche finalisé issu de la fusion entre l’Inra et Irstea, INRAE rassemble une communauté de 12 000 personnes, avec 268 unités de recherche, de service et expérimentales, implantées dans 18 centres sur toute la France. 

L’institut se positionne parmi les tout premiers leaders mondiaux en sciences agricoles et alimentaires, en sciences du végétal et de l’animal, et se classe 11ème mondial en écologie-environnement. Face à l’augmentation de la population, au changement climatique, à la raréfaction des ressources et au déclin de la biodiversité, INRAE construit des solutions pour des agricultures multi-performantes, une alimentation de qualité et une gestion durable des ressources et des écosystèmes.

Environnement de travail, missions et activités

Vos activités contribueront aux recherches de l'équipe EMR (Ecosystèmes Méditerranéens et Risques) de l'unité mixte de recherche (UMR) RECOVER. L'EMR produit des connaissances relatives aux écosystèmes terrestres sous contrainte et aux risques associés, notamment l'incendie de forêt, dans le contexte du changement climatique et sous l'effet des perturbations anthropiques. Cette équipe développe des recherches selon deux axes : fonctionnement des écosystèmes et des services écosystémiques et modélisation du risque d'incendie de forêt. L'équipe est également un acteur principal du Centre d'Expertise Scientifique (CES) « Incendie » du pôle THEIA, qui vise à délivrer des cartographies rapides post-incendie (dommages et sévérité).
Vous contribuerez, avec les membres de l'équipe, à la (co)construction et au développement de projets de recherche visant en premier lieu à modéliser et à cartographier le risque de feu de forêt et son évolution dans le temps, à différentes échelles spatio-temporelles.
Vos productions s'articuleront également avec celles des autres scientifiques qui développent leurs travaux sur la modélisation des dynamiques territoriales, notamment les interfaces urbain/végétation ; sur la dynamique du système forestier en lien avec les risques (sécheresse par exemple); et sur la qualification et la quantification des services écosystémiques associés.
Vous participerez ainsi à différents projets de recherche comme par exemple sur la description tridimensionnelle de la végétation pour la cartographie du risque aux interfaces ou sur le suivi de la dynamique du risque d'incendie de forêt et des facteurs de vulnérabilité territoriales.
Vous serez plus spécifiquement chargé du développement de méthodes de télédétection pour l'acquisition des données d'entrée des modèles dans les différents domaines d'action de l'équipe et appliquée à différentes échelles et résolutions spatiales et temporelles. Ces données seront issues de l'ensemble de la gamme des vecteurs et capteurs de télédétection utilisée par l?équipe (satellites, avions, drones, caméras statiques).
Sur le plan méthodologique, vous développerez des chaines de traitement opérationnelles de l'imagerie pour vos travaux et divers bénéficiaires dont le CES incendie de forêt. Vous mènerez des analyses de séries temporelles diverses sur la dynamique des surfaces brûlées, le suivi phénologique et la teneur en eau de la végétation, ainsi que sur les conditions climatiques. Vous exploiterez des données tridimensionnelles (photogrammétrie, lidar, radar) notamment pour évaluer la biomasse végétale et caractériser la structure du combustible.
Enfin, vous mettrez en oeuvre des solutions supervisées ou non d'analyse des données et vous conduirez des investigations relatives à l'exploitation des méthodes de traitement avancées telles que l'apprentissage profond, et à leur potentiel pour répondre aux requis des chercheurs.
La gestion des changements et des emboitements d'échelles fera partie de vos recherches.
Vous représenterez l'équipe dans différentes manifestations scientifiques et dans les réseaux professionnels de l'observation de la Terre par satellite. Vous contribuerez à son insertion dans les programmes de recherche issus de nouvelles missions satellitaires comme Trishna pour la détection précoce des sécheresses.
Vous encadrez l'équipe technique dans vos projets ainsi que des étudiants et deux ingénieurs d'étude.
L'UMR met en place une cellule inter-équipe qui rassemble les géomaticiens de l'unité et proposent des outils communs pour le traitement d'images satellitaire et leur diffusion (serveurs, chaines de traitements). Vous collaborerez donc également avec des télédétecteurs et spatialistes d'autres équipes sur ces outils.

Vous effectuerez des sorties de terrain occasionnelles sur des zones sensibles au feu ou sur des zones après incendie.
Vous serez également amené à effectuer des déplacements courts en France ou à l'étranger (colloques, séminaires).

Formations et compétences recherchées

Doctorat, ingénieur-e grandes écoles ou assimilées

Titulaire d'un doctorat en télédétection ou d'un diplôme d'ingénieur, vous avez des compétences solides en traitement d'images et de nuages de points.
Vous êtes à l'aise en programmation informatique (e.g. Python, R). Vous maîtrisez les outils d'analyses d'images (QGis, ArcGis, ENVI), les logiciels de photogrammétrie (Agisoft, Pix4D ou MicMac), et les outils traitements de nuage de points (exemple : CCompare, Envi Lidar, lidar R). Des habitudes de travail sous Linux seraient un plus.
Vous maîtrisez les concepts relatifs au risque de feu de forêt. Une connaissance du fonctionnement écologique forestier (particulièrement méditerranéen) serait un plus.
Vous maîtrisez la rédaction scientifique en anglais et en français.
Vous avez des qualités de communication et d'ouverture, vous êtes dynamique et rigoureux-se et avez le sens du collectif.

Votre qualité de vie à INRAE

En rejoignant INRAE, vous bénéficiez :

- de 30 jours de congés + 15 RTT par an (pour un temps plein)
d'un soutien à la parentalité : CESU garde d'enfants, prestations pour les loisirs ;
- de dispositifs de développement des compétences : formationconseil en orientation professionnelle ;
d'un accompagnement social : conseil et écoute, aides et prêts sociaux ;
de prestations vacances et loisirs : chèque-vacances, hébergements à tarif préférentiel ;
d'activités sportives et culturelles ;
- d'une restauration collective.

Référence de l'offre

  • N° profil : IR22-ECODIV-1
  • Corps : IR
  • Catégorie : A
  • Emploi-type : D1B42
    Référentiel des emplois types
  • Numéro du concours : IRD01

En savoir plus