CONCOURS CRCN20-AQUA-2

Chargé-e de recherche en hydrologie (quantité et qualité)

92761 ANTONY

Retour à la liste des postes de la campagne

Présentation d'INRAE

L’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (INRAE) est un établissement public de recherche placé sous la double tutelle du ministère en charge de l’agriculture et du ministère en charge de la recherche. 

C'est un acteur majeur de la recherche et de l’innovation créé le 1er janvier 2020. Institut de recherche finalisé issu de la fusion entre l’Inra et Irstea, INRAE rassemble une communauté de 12 000 personnes, avec 268 unités de recherche, de service et expérimentales, implantées dans 18 centres sur toute la France. 

L’institut se positionne parmi les tout premiers leaders mondiaux en sciences agricoles et alimentaires, en sciences du végétal et de l’animal, et se classe 11ème mondial en écologie-environnement. Face à l’augmentation de la population, au changement climatique, à la raréfaction des ressources et au déclin de la biodiversité, INRAE construit des solutions pour des agricultures multi-performantes, une alimentation de qualité et une gestion durable des ressources et des écosystèmes.

Environnement de travail, missions et activités

L'unité de recherche HYCAR regroupe une quarantaine de scientifiques (pour 23 permanents). Vous bénéficierez d'un environnement très dynamique dans les domaines de la modélisation et de l'observation, au sein d'une unité reconnue à l'échelle internationale pour ses modèles hydrologiques, et sa participation aux initiatives internationales de validation des modèles sur de larges échantillons de bassin (large-sample hydrology), ses compétences sur le cycle des Nitrates, et un site de recherche hydrologique (bassin versant de l'Orgeval) suivi depuis plus de cinquante ans. Votre mission sera de développer encore plus la modélisation de la qualité des eaux, le modélisateur occupera une position charnière entre les équipes HYDRO (responsable Charles PERRIN) et ARTEMHYS (responsable Julien TOURNEBIZE). L’enjeu scientifique pour l’UR HYCAR est de construire un pont entre i) des modèles hydrologiques quantitatifs dit ‘conceptuels’, à forte capacité prédictive, qui ont été développés depuis 40 ans dans l’unité et portés à très haut niveau et ii) des approches plus descriptives du milieu, utilisant la composition chimique de l’eau comme moyen de traçage, et donc plus à-même d’analyser les chemins de l’eau. Le défi sera de tisser des liens nouveaux entre le domaine d’excellence de l’UR HYCAR (l’hydrologie de surface) et la chimie des eaux, dans une perspective triple : connaissance scientifique, meilleure contrainte de la paramétrisation des modèles hydrologiques et prévision de la qualité des eaux.
Les verrous scientifiques auxquels vous devrez vous attacher sont de deux ordres : conceptuels et méthodologiques. Les verrous conceptuels sont essentiellement liés au mode de formalisation des équations de largage/relargage des ions : Comment conserver un niveau de complexité acceptable tout en introduisant de la connaissance physique et chimique ? Comment faire bénéficier les simulations de flux d’eau de la description des simulations de flux d’ions et vice-versa ? Les verrous méthodologiques sont liés à la paramétrisation choisie et à la nécessité d’avoir une vision multivariée (et des stratégies de calage multi-objectives) permettant de progresser simultanément dans la représentation des flux d’eau et de matière. Votre objectif sera de développer des modèles et des méthodologies intégrés, permettant de traiter de façon couplée le lien entre la qualité et la quantité de l’eau, a? différentes échelles et sous différentes contraintes. Ces approches devront être robustes (adapte?es a? un contexte non-stationnaire), flexibles en termes d’e?chelles spatio-temporelles, et permettre un couplage efficace entre mode?les hydrologiques, ge?ochimiques et d’usages de l’eau. Ces modèles intégrés devront s’appuyer sur des lois comportementales bien adapte?es aux contraintes numériques et méthodologiques mentionne?es pre?ce?demment, et si possible rendre compte de me?canismes de re?troaction encore difficilement quantifiables par des approches uniquement me?canistes.
Vous aurez pour mission de développer des méthodes permettant d’atteindre les objectifs de?taille?s pre?ce?demment, pour l’identification de solutions multifonctionnelles et la gestion inte?gre?e des hydrosyste?mes. Vous participerez aux activités de construction de projets et d’animation scientifique des e?quipes de l’ensemble de l’unite? HYCAR, ainsi que les acteurs régionaux, nationaux et europe?ens de la recherche. Vous valoriserez vos travaux par des publications et communications et contribuera aux activite?s d’enseignement.

Formations et compétences recherchées

Doctorat ou équivalent

Les compétences attendues concernent au premier chef la modélisation hydrologique (quantité et qualité), et la gestion des grands ensembles de données. Des compétences complémentaires en suivi de terrain, valorisation auprès des gestionnaires seraient les bienvenues. Enfin, une expérience dans la construction de modèles nationaux et l'utilisation de grandes bases de données serait un plus. Enfin, une expérience dans la construction de modèles nationaux et l'utilisation de grandes bases de données serait un plus. Trois types de compétences sont recherchées : (i) une compétence généraliste en hydrologie et hydrochimie, (ii) une compétence spécialisée en modélisation & épistémologie, (iii) une compétence généraliste en programmation avec si possible une connaissance de l’optimisation multicritère. Le point (ii) est essentiel, car nous souhaitons que le/la Charge?-e de Recherche traite la question du niveau adéquat de modélisation, permettant de collaborer activement et utilement avec ses collègues au sein d’HYCAR, et permettant de répondre aux enjeux scientifiques et aux défis sociétaux concernés. Type de profil recherche?
• Docteur(e) en hydrologie, ou ge?ochimie, ou sciences de la Terre ou ge?ographie physique
• Fort gou?t pour la mode?lisation et les approches pluridisciplinaires
• Maîtrise de la programmation avec des langages fondamentaux (FORTRAN/C) et interprétés (ex : R)
• Excellente capacité de rédaction en français et en anglais, capacité démontrée à publier dans des revues de premier plan
• Aptitude au travail en équipe
• Capacité à monter des projets de recherche
• Solides connaissances en hydrochimie, hydrologie et climatologie appliquée
• Connaissances en agronomie ou écosystèmes seraient appréciées
• Connaissance des acteurs de l’eau et des problématiques de gestion La maîtrise de l'anglais est souhaitée ainsi qu'une expérience internationale de longue durée : les lauréats qui n'en auraient pas encore eu devront réaliser un séjour à l'étranger à l’issue de l’année de stage.

Votre qualité de vie à INRAE

En rejoignant INRAE, vous bénéficiez :

- de 30 jours de congés + 15 RTT par an (pour un temps plein)
d'un soutien à la parentalité : CESU garde d'enfants, prestations pour les loisirs ;
- de dispositifs de développement des compétences : formationconseil en orientation professionnelle ;
d'un accompagnement social : conseil et écoute, aides et prêts sociaux ;
de prestations vacances et loisirs : chèque-vacances, hébergements à tarif préférentiel ;
d'activités sportives et culturelles ;
- d'une restauration collective.

Référence de l'offre

  • N° profil : CRCN20-AQUA-2
  • Corps : CRCN
  • Catégorie : A
  • Numéro du concours : 8

En savoir plus