CONCOURS CR-2023-PHASE-1

Chargé-e de recherche en physiologie de la fonction endocrine de l’intestin

63122 SAINT GENES CHAMPANELLE

Retour à la liste des postes de la campagne

Présentation d'INRAE

L’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (INRAE) est un établissement public de recherche placé sous la double tutelle du ministère en charge de l’agriculture et du ministère en charge de la recherche. 

C'est un acteur majeur de la recherche et de l’innovation créé le 1er janvier 2020. Institut de recherche finalisé issu de la fusion entre l’Inra et Irstea, INRAE rassemble une communauté de 12 000 personnes, avec 268 unités de recherche, de service et expérimentales, implantées dans 18 centres sur toute la France. 

L’institut se positionne parmi les tout premiers leaders mondiaux en sciences agricoles et alimentaires, en sciences du végétal et de l’animal, et se classe 11ème mondial en écologie-environnement. Face à l’augmentation de la population, au changement climatique, à la raréfaction des ressources et au déclin de la biodiversité, INRAE construit des solutions pour des agricultures multi-performantes, une alimentation de qualité et une gestion durable des ressources et des écosystèmes.

Environnement de travail, missions et activités

L’Unité mixte de recherches Herbivores, située sur le site de Theix à Saint-Genès-Champanelle près de Clermont-Ferrand, conduit des recherches pour un élevage d’herbivores performant sur les plans économique et environnemental, valorisant des fourrages et d'autres ressources non utilisées pour l’alimentation humaine. Au sein de cette UMR, vous intégrerez l’équipe « Biomarqueurs des performances, de l'adaptation et des qualités » composée d’une vingtaine d’agents permanents d’INRAE et de Bordeaux ScienceAgro, dont la thématique vise à identifier les mécanismes métaboliques et physiologiques contrôlant la plasticité des tissus déterminant les productions de ruminants, leur efficacité et leurs réponses adaptatives, et à concevoir des outils de phénotypage des caractères de production et de qualités des produits.

Votre projet de recherches aura pour objectif l’étude de la physiologie intestinale, et en particulier de la fonction endocrine de l’intestin, chez le bovin et ses relations avec la prise alimentaire et le partage des nutriments au niveau corps entier. Ces connaissances permettront d’identifier des pratiques pour maximiser l’efficience et optimiser l'utilisation des ressources par les animaux afin de répondre aux enjeux de transition agroécologique des élevages.

Dans un premier temps, vous générerez un atlas des sécrétions protéiques intestinales et des récepteurs de ces sécrétions exprimées par les tissus périphériques cibles. Dans un deuxième temps, vous évaluerez les relations entre l’abondance plasmatique d’une sélection de protéines secrétées par l’intestin et les phénotypes d’efficacité alimentaire et de performances des bovins de race à lait ou de race à viande. L’enjeu sera d‘identifier d’une part des biomarqueurs de phénotypes en fonction des conduites d’élevage et d’autre part des leviers pour moduler les phénotypes. Enfin, dans un troisième temps, vous développerez des approches in vitro pour étudier et comprendre les mécanismes d’action des protéines intestinales biomarqueurs sur les tissus-clés en production bovine (foie, muscle, tissu adipeux, glande mammaire). A plus long terme, vous pourrez intégrer les relations entre la fonction endocrine de l’intestin et le microbiote que cet organe héberge.

Formations et compétences recherchées

Doctorat (ou équivalent)

Niveau doctorat ou équivalent.
Des compétences en physiologie animale et en endocrinologie sont nécessaires. Des compétences dans l’utilisation des outils de bioinformatique et biostatistique pour les analyses « omics » sont attendues. Une activité d’expérimentation animale est requise pour la conduite des travaux. Des capacités à travailler en équipe et à interagir avec des physiologistes, bio-informaticiens, et mathématiciens seront fortement appréciées.
La maîtrise de l'anglais est vivement souhaitée ainsi qu'une expérience internationale de longue durée : les lauréats qui n'en auraient pas encore eu devront réaliser un séjour à l'étranger à l'issue de l'année de stage.

Découvrez votre futur job en vidéo !

Votre qualité de vie à INRAE

En rejoignant INRAE, vous bénéficiez :

- de 30 jours de congés + 15 RTT par an (pour un temps plein)
d'un soutien à la parentalité : CESU garde d'enfants, prestations pour les loisirs ;
- de dispositifs de développement des compétences : formationconseil en orientation professionnelle ;
d'un accompagnement social : conseil et écoute, aides et prêts sociaux ;
de prestations vacances et loisirs : chèque-vacances, hébergements à tarif préférentiel ;
d'activités sportives et culturelles ;
- d'une restauration collective.

Consultez notre guide pour faciliter la venue et le séjour des scientifiques internationaux à INRAE

Référence de l'offre

  • N° profil : CR-2023-PHASE-1
  • Corps : CRCN
  • Catégorie : A
  • Numéro du concours : 10
Venir en France Notre guide des accueils internationaux

Consulter

En savoir plus