CONCOURS CR-2021-PHASE-4

Chargé-e de recherche en modélisation de l'efficience animale

63122 SAINT-GENES-CHAMPANELLE

Retour à la liste des postes de la campagne

Présentation d'INRAE

L’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (INRAE) est un établissement public de recherche placé sous la double tutelle du ministère en charge de l’agriculture et du ministère en charge de la recherche. 

C'est un acteur majeur de la recherche et de l’innovation créé le 1er janvier 2020. Institut de recherche finalisé issu de la fusion entre l’Inra et Irstea, INRAE rassemble une communauté de 12 000 personnes, avec 268 unités de recherche, de service et expérimentales, implantées dans 18 centres sur toute la France. 

L’institut se positionne parmi les tout premiers leaders mondiaux en sciences agricoles et alimentaires, en sciences du végétal et de l’animal, et se classe 11ème mondial en écologie-environnement. Face à l’augmentation de la population, au changement climatique, à la raréfaction des ressources et au déclin de la biodiversité, INRAE construit des solutions pour des agricultures multi-performantes, une alimentation de qualité et une gestion durable des ressources et des écosystèmes.

Environnement de travail, missions et activités

L’Unité Mixte de Recherche sur les Herbivores située à Theix, près de Clermont-Ferrand, conduit des recherches pour un élevage d’herbivores performant, à la fois sur les plans économique et environnemental, valorisant des fourrages et d'autres ressources non utilisées pour l’alimentation humaine, et optimisant le bien-être animal et les qualités des produits.
Au sein de cette unité, vous rejoindrez l’équipe PERAQ (Pratiques d’Elevage, Robustesse, Adaptation et Qualités des Produits), composée d’une quinzaine de personnes dont 8 chercheurs/enseignants chercheurs, qui étudient les liens entre pratiques d’élevage et performances au niveau de l’animal et du troupeau.
Dans un objectif d’accroissement de l’efficience globale des agroécosystèmes dans le cadre de la transition agroécologique, l’ensemble de leurs performances (productives, économiques, environnementales) doit être optimisé. Si les méthodes d’évaluation de l’efficience et le constat de perte d’efficience entre différents niveaux d’organisation (lot, troupeau, système) sont bien établis pour différentes productions animales, les processus de la transmission d’efficience aux différentes échelles du système sont encore peu connus et constituent des verrous potentiels, qui peuvent être levés en comprenant les mécanismes impliqués à ces différents niveaux d'organisation. Cela nécessite de faire le lien entre des approches qui vont de l’animal jusqu’aux systèmes, en passant par le lot et le troupeau. Votre ambition sera d’élargir la notion d’efficience des systèmes de productions animales en y intégrant l’environnement, le bien-être et la santé des animaux. A partir d’un cadre théorique original que vous construirez, vous caractériserez les pertes d’efficience qui sont observables à ces différents niveaux, de l'animal jusqu’au système d’élevage, et vous en identifierez les déterminants.
Vous pourrez, dans un premier temps, aborder ces questions dans le cas des systèmes bovins viande, et dans un second temps, dans le cas de systèmes bovins laitiers, puis mixtes, en étudiant l’effet des combinaisons de pratiques d’élevage sur les performances, au niveau des animaux, du lot ou du troupeau, pour différents génotypes. Vous vous approprierez des modèles biophysiques existants de façon à avoir une vision d’ensemble des outils déjà disponibles intra ou hors INRAE. Vous analyserez la complémentarité et la compatibilité des différents modèles dans la perspective de les exploiter pour étudier le passage de l’efficience animale à l’efficience du système. Vous pourrez également adapter ces modèles, les compléter ou encore développer des modules spécifiques avec l’objectif de mettre en lumière les synergies et les compromis entre les composantes des systèmes d’élevage selon le concept de l’agroécologie.
Si le domaine d’application sera en premier lieu l’élevage bovin, vous vous attacherez à développer des concepts génériques avec un potentiel de diffusion des connaissances produites à l’ensemble des espèces animales et des systèmes d’élevage.

Formations et compétences recherchées

Doctorat ou équivalent

Concours ouvert aux candidats titulaires d'un doctorat ou équivalent.
Le projet nécessite des compétences avérées en modélisation systémique et mécaniste. De bonnes connaissances des productions animales et des agroécosystèmes sont également attendues, ainsi que des capacités à travailler en équipe et à interagir avec des collègues chercheurs d’autres spécialités (économie, génétique).
La maîtrise de l'anglais à l'écrit et à l'oral est fortement souhaitée ainsi qu'une expérience internationale de longue durée : les lauréats qui n'en auraient pas encore eu devront réaliser un séjour à l'étranger à l’issue de l’année de stage.

Votre qualité de vie à INRAE

En rejoignant INRAE, vous bénéficiez :

- de 30 jours de congés + 15 RTT par an (pour un temps plein)
d'un soutien à la parentalité : CESU garde d'enfants, prestations pour les loisirs ;
- de dispositifs de développement des compétences : formationconseil en orientation professionnelle ;
d'un accompagnement social : conseil et écoute, aides et prêts sociaux ;
de prestations vacances et loisirs : chèque-vacances, hébergements à tarif préférentiel ;
d'activités sportives et culturelles ;
- d'une restauration collective.

Référence de l'offre

  • N° profil : CR-2021-PHASE-4
  • Corps : CRCN
  • Catégorie : A
  • Numéro du concours : 26

En savoir plus