CONCOURS CR-2021-BAP-4

Chargé-e de recherche sur l’analyse et la valorisation de la diversité des espèces prairiales pour une agriculture agroécologique dans un contexte de changement climatique

86600 LUSIGNAN

Retour à la liste des postes de la campagne

Présentation d'INRAE

L’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (INRAE) est un établissement public de recherche placé sous la double tutelle du ministère en charge de l’agriculture et du ministère en charge de la recherche. 

C'est un acteur majeur de la recherche et de l’innovation créé le 1er janvier 2020. Institut de recherche finalisé issu de la fusion entre l’Inra et Irstea, INRAE rassemble une communauté de 12 000 personnes, avec 268 unités de recherche, de service et expérimentales, implantées dans 18 centres sur toute la France. 

L’institut se positionne parmi les tout premiers leaders mondiaux en sciences agricoles et alimentaires, en sciences du végétal et de l’animal, et se classe 11ème mondial en écologie-environnement. Face à l’augmentation de la population, au changement climatique, à la raréfaction des ressources et au déclin de la biodiversité, INRAE construit des solutions pour des agricultures multi-performantes, une alimentation de qualité et une gestion durable des ressources et des écosystèmes.

Environnement de travail, missions et activités

L'Unité de Recherche Pluridisciplinaire Prairies et Plantes Fourragères (UR P3F) d’INRAE à Lusignan comprend 11 chercheurs et ingénieurs permanents en génétique et amélioration des plantes et en écophysiologie végétale et 24 agents techniques et administratifs permanents.
L'unité conduit des recherches combinant ces deux champs disciplinaires afin d’améliorer les services écosytémiques rendus par les prairies semées et leur résilience face au changement climatique. Plus précisément, les travaux développés cherchent à (i) déterminer les caractéristiques des plantes, des variétés, des mélanges d'espèces (graminées et légumineuses) permettant d’atteindre les objectifs posés : quelles diversités d’espèces et génétique de ces espèces, sur quels caractères/régions génomiques ; (ii) modéliser les interactions complexes entre individus d’un peuplement hétérogène dans un environnement variable, (iii) rechercher et recombiner des ressources génétiques originales et (iv) concevoir de nouvelles méthodes de sélection permettant de créer des mélanges variétaux innovants.
Vous aurez pour mission de déterminer en quoi la variabilité génétique des principales espèces des prairies semées contribue à leur adaptation aux contraintes pédo-climatiques et à la fourniture de services écosystémiques de peuplements prairiaux complexes (production fourragère, réduction de l’usage des intrants chimiques, séquestration de carbone, biodiversité…). Ce questionnement sera abordé au niveau de la variabilité phénotypique ainsi qu’à celui de la diversité génomique associée. Vous utiliserez comme objet d’étude les collections de ressources génétiques disponibles à INRAE et dans les instituts de recherche partenaires qui pourront être complétées si besoin. Les travaux développés mettront en œuvre des opérations de phénotypage intensif et de génotypage haut-débit complétés par une documentation précise de l’origine des ressources génétiques étudiées. Les méthodes d’analyse mises en œuvre relèveront des méthodes de détection de signature de la sélection, de la génétique d’association et de la prédiction génomique et seront complétées par une analyse de la variabilité phénotypique intégrant des concepts d’écophysiologie végétale et d’écologie fonctionnelle.
Il s’agira à terme de concevoir une valorisation des résultats obtenus pour la sélection de matériel génétique innovant (introgression, pre-breeding). Cette valorisation sera mise en œuvre en colloboration avec les autres chercheurs de l’Unité et/ou des partenaires socio-économiques.
Ce recrutement s'inscrit dans un axe de recherche majeur de l'UR P3F pour lequel son leadership est reconnu avec la coordination ces dernières années de projets d’envergure internationale.

Missions en France et à l’étranger

Formations et compétences recherchées

Doctorat ou équivalent

Concours ouvert aux candidats titulaires d'un doctorat ou équivalent.
Vous devrez avoir une formation et de solides compétences en génétique quantitative et en génétique des populations. De bonnes connaissances théoriques et une expérience pratique sont souhaitées concernant l’utilisation des modèles linéaires mixtes (GWAS, prédiction génomique, association génome x environnement) et des méthodes de détection du signal de la sélection, notamment celles relevant du domaine de la statistique multivariée.
De bonnes connaissances de base en écologie et en génétique évolutive sont souhaitables. Il sera nécessaire d’être familiarisé avec les principes du génotypage haut-débit et du traitement bio-informatique des données de séquençage permettant la détermination des variants alléliques.
Une motivation pour des approches pluri-disciplinaires ainsi qu’une connaissance des réalités de la production agricole seront appréciées.
La maitrise de l’anglais est souhaitée ainsi qu’une expérience internationale de longue durée : les lauréats qui n’en auraient pas encore eue devront réaliser un séjour à l’étranger à l’issue de l’année de stage.

Votre qualité de vie à INRAE

En rejoignant INRAE, vous bénéficiez :

- de 30 jours de congés + 15 RTT par an (pour un temps plein)
d'un soutien à la parentalité : CESU garde d'enfants, prestations pour les loisirs ;
- de dispositifs de développement des compétences : formationconseil en orientation professionnelle ;
d'un accompagnement social : conseil et écoute, aides et prêts sociaux ;
de prestations vacances et loisirs : chèque-vacances, hébergements à tarif préférentiel ;
d'activités sportives et culturelles ;
- d'une restauration collective.

Référence de l'offre

  • N° profil : CR-2021-BAP-4
  • Corps : CRCN
  • Catégorie : A
  • Numéro du concours : 13

En savoir plus