CONCOURS CR-2021-BAP-1

Chargé-e de recherche en génétique quantitative de l’adaptation du blé aux contraintes du changement global

63000 CLERMONT-FERRAND

Retour à la liste des postes de la campagne

Présentation d'INRAE

L’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (INRAE) est un établissement public de recherche placé sous la double tutelle du ministère en charge de l’agriculture et du ministère en charge de la recherche. 

C'est un acteur majeur de la recherche et de l’innovation créé le 1er janvier 2020. Institut de recherche finalisé issu de la fusion entre l’Inra et Irstea, INRAE rassemble une communauté de 12 000 personnes, avec 268 unités de recherche, de service et expérimentales, implantées dans 18 centres sur toute la France. 

L’institut se positionne parmi les tout premiers leaders mondiaux en sciences agricoles et alimentaires, en sciences du végétal et de l’animal, et se classe 11ème mondial en écologie-environnement. Face à l’augmentation de la population, au changement climatique, à la raréfaction des ressources et au déclin de la biodiversité, INRAE construit des solutions pour des agricultures multi-performantes, une alimentation de qualité et une gestion durable des ressources et des écosystèmes.

Environnement de travail, missions et activités

Vous exercerez vos activités au sein l’équipe « Diversité & Génomes » (DiGen) de l’Unité « Génétique, Diversité & Ecophysiologie des Céréales » (UMR INRAE / UCA 1095 GDEC) à Clermont-Ferrand. Cette nouvelle équipe réunit des compétences en génétique, génomique, épigénomique et sélection. Elle a un double objectif : caractériser les ressources génétiques du blé et d’espèces apparentées et optimiser l’exploitation de cette diversité pour la création de variétés résilientes face aux changements climatiques et adaptées aux nouveaux systèmes de production agricole.
Dans ce contexte, vous développerez des méthodologies de recherche intégrant les outils de génotypage haut-débit et de phénotypage à différentes échelles pour cribler les collections de blé et caractériser des régions génomiques ou des gènes candidats impliqués dans l'adaptation aux contraintes biotiques et abiotiques. Vous identifierez des géniteurs pertinents et des méthodes permettant de ré-introduire efficacement, via des programmes d’innovation variétale (pré-breeding et sélection), une diversité utile aux sélectionneurs. Vous conduirez notamment des approches novatrices de type GWAS (Genome-Wide Association Studies) et GEA (Genome-Environment Associations).
Vous développerez votre projet de recherche en interaction directe avec les généticiens de l’équipe DiGen qui développent des méthodologies de caractérisation génomique et épigénomique de la diversité et de prédiction de croisements pour optimiser le gain génétique sur le court terme et sur le long terme. Vous interagirez également avec les ingénieurs de l’équipe pour la production de matériel de pré-breeding et de sélection, ainsi qu’avec les écophysiologistes de l’unité GDEC pour l’utilisation combinée d’approches génétiques et écophysiologiques et en particulier l’obtention de valeurs génétiques de paramètres de modèles. Plus largement, vous renforcerez les collaborations académiques et non académiques aux niveaux national et international pour la caractérisation et l’exploitation de la diversité naturelle.
Pour mener à bien vos missions, vous aurez à votre disposition des outils de génotypage et de phénotypage moyen / haut débit propres au GDEC ou accessibles au travers de collaborations. Dans un premier temps, vous bénéficierez de données produites dans le cadre de précédents projets, notamment des données de génotypage sur un panel d'environ 10000 accessions de blé, des données transcriptomiques sur 450 d'entre elles et des données de phénotypage multi-environnement et pluriannuelles (rendement, résistance à des stress biotiques et abiotiques, architecture racinaire...) de lignées élites ou exotiques. Par la suite, vous serez amené(e) à déposer des projets dans le cadre d’appels d’offre compétitifs afin d’obtenir les financements nécessaires à la conduite de vos travaux de recherche.

Formations et compétences recherchées

Doctorat ou équivalent

Les candidats devront être titulaires d’un Doctorat (ou équivalent) en génétique quantitative.
Ils devront justifier d'une expérience dans l'analyse du déterminisme génétique de la réponse à une contrainte. Ils devront disposer d'une maîtrise de l'anglais oral et écrit pour évoluer dans un environnement international. Une connaissance de l’écophysiologie et de l’utilisation combinée d’approches génétiques et de modèles écophysiologiques serait un plus.
Les lauréats qui n’auraient pas encore eu d’expérience postdoctorale devront réaliser un séjour, de préférence à l’étranger, à l’issue de l’année de stage.

Votre qualité de vie à INRAE

En rejoignant INRAE, vous bénéficiez :

- de 30 jours de congés + 15 RTT par an (pour un temps plein)
d'un soutien à la parentalité : CESU garde d'enfants, prestations pour les loisirs ;
- de dispositifs de développement des compétences : formationconseil en orientation professionnelle ;
d'un accompagnement social : conseil et écoute, aides et prêts sociaux ;
de prestations vacances et loisirs : chèque-vacances, hébergements à tarif préférentiel ;
d'activités sportives et culturelles ;
- d'une restauration collective.

Référence de l'offre

  • N° profil : CR-2021-BAP-1
  • Corps : CRCN
  • Catégorie : A
  • Numéro du concours : 13

En savoir plus