CHAIRE CPJ22-ALIMH-1

Neurobiologie de l’olfaction

21065 DIJON

Retour à la liste des postes de la campagne

Présentation d'INRAE

L’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (INRAE) est un établissement public de recherche placé sous la double tutelle du ministère en charge de l’agriculture et du ministère en charge de la recherche. 

C'est un acteur majeur de la recherche et de l’innovation créé le 1er janvier 2020. Institut de recherche finalisé issu de la fusion entre l’Inra et Irstea, INRAE rassemble une communauté de 12 000 personnes, avec 268 unités de recherche, de service et expérimentales, implantées dans 18 centres sur toute la France. 

L’institut se positionne parmi les tout premiers leaders mondiaux en sciences agricoles et alimentaires, en sciences du végétal et de l’animal, et se classe 11ème mondial en écologie-environnement. Face à l’augmentation de la population, au changement climatique, à la raréfaction des ressources et au déclin de la biodiversité, INRAE construit des solutions pour des agricultures multi-performantes, une alimentation de qualité et une gestion durable des ressources et des écosystèmes.

Environnement de travail, missions et activités

Contexte

Le département Alimentation Humaine (ALIMH) d’INRAE veut relever le défi de permettre l’adoption de comportements alimentaires favorables à la santé de l’Homme et de la planète. Un des verrous majeurs à lever pour cela est de caractériser et comprendre comment les qualités de l’alimentation sont perçues et influencent les comportements. Le recrutement proposé vise à renforcer les compétences disciplinaires sur la neurobiologie de l’olfaction dans le contexte du comportement alimentaire, discipline qui est devenue en tension sur le site.

L’Université de Bourgogne Franche-Comté (UBFC) dont l’Université de Bourgogne (UB) est membre, porte la stratégie de recherche pour le site ESR Bourgogne-Franche-Comté pour lequel INRAE est un acteur majeur. Celle-ci se déploie autour de défis sociétaux et environnementaux au travers de 3 axes. Au sein de l’axe ‘Territoires, environnement et aliments’, l’étude de la perception sensorielle des aliments apparaît comme un domaine d’excellence du site. Ce projet viendra aussi conforter la politique d’enseignement du site en s’intégrant dans la Graduate School TRANSBIO du projet SFRI UBFC InteGrate ainsi que dans l’Alliance FORTHEM. L’UMR Centre des Sciences du Goût et de l’Alimentation (CSGA), concentre des compétences complémentaires dans les champs visés, ainsi que des outils et infrastructures figurant sur la feuille de route nationale (plateforme ChemoSens). L’ouverture d’une Chaire de Professeur Junior s’inscrit dans la convention « objectifs et de moyens » qu’INRAE s’est engagé à signer avec UBFC.

L’UMR CSGA développe des recherches visant à comprendre les mécanismes physicochimiques, biologiques et psychologiques qui sous-tendent les perceptions sensorielles et le comportement alimentaire tout au long de la vie. Les études menées vont de la libération des molécules à partir de l’aliment, au comportement du consommateur, en passant par les mécanismes biologiques à la base des perceptions sensorielles, en conditions physiologiques (développement, expérience, vieillissement) ou physiopathologiques (déséquilibres alimentaires, troubles cognitifs). Un des leviers majeurs pour comprendre la perception des aliments est d'étudier comment le système olfactif est capable de percevoir la myriade de composés odorants et de comprendre l’impact de l'environnement sur leur perception. Les travaux du CSGA dans ce thème de recherche sont reconnus au niveau national et international et sont soutenus par le département Alimentation Humaine d’INRAE. Cependant, une projection des ressources humaines (chercheurs) actuelles à l’horizon 2026 montre un affaiblissement significatif d’expertises stratégiques pour le CSGA touchant particulièrement les neurosciences couplées à l’olfaction. Ainsi, ce projet permettra de maintenir et surtout consolider le leadership scientifique de l’UMR CSGA dans ce domaine central et très identitaire de l’unité.

Nature et objet du projet de recherche à développer et activités associées

La plupart des modalités sensorielles font l’objet d’études visant à comprendre comment le système nerveux détecte les stimuli physiques ou chimiques, les transforme en activité neuronale et traite ces informations pour en extraire des informations de niveau supérieur mais aussi combine les informations provenant de modalités sensorielles différentes pour créer des représentations multimodales.

Cette Chaire de Professeur Junior portera l’étude de la neurobiologie de l’olfaction et l’étude de l’effet de l’environnement (signaux métaboliques internes et alimentation) sur la perception olfactive, en relation avec le comportement alimentaire, en interaction avec les autres modalités étudiées au sein du CSGA, dont la gustation. Un des enjeux majeurs du projet visera à comprendre les mécanismes moléculaires et physiologiques de la perception des odorants chez l’Homme. Il prendra en compte les questions de plasticité neuronale en lien avec l’environnement olfactif et nutritionnel en intégrant la question des populations spécifiques (nourrisson, enfant et vieillissement) y compris pathologiques (anorexie, obésité et maladies neurodégénératives). Pour la réalisation du projet, vous mettrez en place des approches translationnelles et multidisciplinaires (neurobiologie, sciences du comportement).

Nature et objet du projet d’enseignement

Le projet d’enseignement s’inscrit dans deux des quatre axes (systèmes alimentaires et l'utilisation des ressources durables ; innovation et la remédiation des socio-écosystèmes dans le contexte du changement global) de la Graduate School TRANSBIO de la SFRI UBFC InteGrate qui regroupe les écoles doctorales et masters, dont un master international qui a été soutenu par ISITE-BFC (P2FOOD).

Vos enseignements s’inscriront dans cet écosystème où vous interviendrez (28 heures CM ou 42 heures TD/TP) et vous sourcerez en étudiant dans les masters SCM (Signalisation Cellulaire et Moléculaire, option « Neurosignalisation »), P2FOOD (labellisé par l’ISITE) de l’Université de Bourgogne et l’alliance européenne FORTHEM. Les formations spécialisées en neurosciences sont pilotées par des Professeurs de l’Université de Bourgogne rattachés à l’UMR CSGA. De plus, vous bénéficierez également de l’environnement offert par le master d’Institut Agro Dijon (spécialisation « Nutrisensas »). Vous encadrerez des doctorants inscrits à l’école doctorale E2S (Environnement et Santé) et présenterez votre HDR dans cette même école doctorale, dans le cas où vous n’auriez pas encore ce diplôme.

Financement et moyens associés

Package ANR : 200 000€

Soutien Région Bourgogne Franche-Comté :  40 000€

Total co-financement INRAE : 176 400€

Formations et compétences recherchées

Doctorat ou équivalent

Vous devez :

- être titulaire d’un doctorat ou d'un titre universitaire étranger jugé équivalent
- avoir une expérience dans le domaine de la neurobiologie de l’olfaction
- être doué-e de motivation, capacité d’encadrement scientifique et pédagogique
- proposer des méthodes pertinentes au regard des verrous identifiés
- proposer un projet de recherche avec des effets structurants du projet au sein du laboratoire et en cohérence avec la politique de site
- être en capacité d’intégrer des réseaux de recherche notamment européens
- être en capacité d’encadrer une équipe et de mobiliser des moyens complémentaires pour financer le projet.

Expérience post-doctorale, de préférence internationale, minimale de 3 ans souhaitée

Votre qualité de vie à INRAE

En rejoignant INRAE, vous bénéficiez :

- de 30 jours de congés + 15 RTT par an (pour un temps plein)
d'un soutien à la parentalité : CESU garde d'enfants, prestations pour les loisirs ;
- de dispositifs de développement des compétences : formationconseil en orientation professionnelle ;
d'un accompagnement social : conseil et écoute, aides et prêts sociaux ;
de prestations vacances et loisirs : chèque-vacances, hébergements à tarif préférentiel ;
d'activités sportives et culturelles ;
- d'une restauration collective.

Nature du contrat

Les chaires de professeur junior sont une nouvelle voie de recrutement à INRAE. Elles permettent de recruter des scientifiques sur projet de recherche et d’enseignement pendant une durée de 3 ans. Puis, à l’issue de cette période et après évaluation de votre valeur scientifique et de votre aptitude professionnelle, vous pouvez accéder à un emploi de titulaire dans le corps des directeurs et directrices de recherche de 2e classe (DR2).

Une convention de recherche et d’enseignement précisera le parcours de titularisation que vous suivrez afin de vous permettre d'acquérir une qualification en rapport avec les missions du corps dans lequel vous avez vocation à être titularisé-e.

Les inscriptions sont ouvertes jusqu'au 14 juin 2022 . Seuls seront convoqués à l’audition les candidats préalablement sélectionnés sur dossier par la commission de sélection.

Référence de l'offre

  • N° profil : CPJ22-ALIMH-1
  • Catégorie : A
  • Numéro du concours : /

Contact

Venir en France Notre guide des accueils internationaux

Consulter

En savoir plus